Rechercher
Rechercher

Liban - Liban-Sud

L’armée israélienne disperse des Libanais manifestant à la frontière

L’armée israélienne a lancé hier soir des fumigènes et des grenades assourdissantes et lacrymogènes contre des manifestants qui protestaient dans le secteur de la porte de Fatima à Kfar Kila, à la frontière entre le Liban et Israël, contre l’arrachage partiel d’une affiche à l’effigie du fondateur du mouvement Amal, l’imam Moussa Sadr, et de victimes de la formation chiite tombées au combat. Ces incidents ont eu lieu lors de l’installation par des soldats israéliens d’un pylône en acier sur le mur en béton à la frontière, rapporte l’Agence nationale d’information (ANI, officielle). Deux protestataires souffrant de suffocation ont été transportés à l’hôpital gouvernemental de Marjeyoun, au Liban-Sud.

L’armée israélienne a agi après que de jeunes Libanais ont coupé un câble relié à ce pylône en présence de militants d’Amal et d’habitants de la localité qui se sont rassemblés sur les lieux.

Plus tôt dans la journée, l’armée israélienne avait installé des tours d’observation en métal, équipées de capteurs et surplombant le mur frontalier devant la route principale de Kfar Kila. Selon un décompte de l’agence, il y a désormais neuf miradors entre Adaïssé et la porte de Fatima, dans ce secteur.


L’armée israélienne a lancé hier soir des fumigènes et des grenades assourdissantes et lacrymogènes contre des manifestants qui protestaient dans le secteur de la porte de Fatima à Kfar Kila, à la frontière entre le Liban et Israël, contre l’arrachage partiel d’une affiche à l’effigie du fondateur du mouvement Amal, l’imam Moussa Sadr, et de victimes de la formation chiite...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut