X

À La Une

Des milliers d'Israéliens ont manifesté contre Netanyahu

Israël

L'opposition craint des accords de coalition qui pourraient constituer, selon elle, la fin de la démocratie.

OLJ/AFP
26/05/2019

Des milliers d'Israéliens ont manifesté samedi soir à Tel-Aviv contre d'éventuels accords de coalition du Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu qui pourraient constituer pour l'opposition la fin de la démocratie dans le pays.

M. Netanyahu, qui a remporté les législatives du 9 avril, a jusqu'à mercredi soir pour former une nouvelle coalition. Jusqu'à présent il n'a pas réussi à répondre aux exigences conflictuelles de ses potentiels partenaires gouvernementaux, principalement sur la question de la conscription dans l'armée des juifs ultra-orthodoxes.

Si aucun accord n'a été présenté jusqu'à présent, les spéculations vont bon train sur le fait que les membres de la coalition pourraient accepter des mesures visant à affaiblir le pouvoir judiciaire, qui cherche à lancer un procès contre M. Netanyahu. 

Le procureur général israélien Avichai Mandelblit a repoussé mercredi à début octobre la date à laquelle le M. Netanyahu doit être entendu pour répondre des accusations de corruption pesant sur lui. En février, il avait annoncé son intention d'inculper le Premier ministre pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance" dans trois affaires. Le Premier ministre nie en bloc les accusations et dénonce une "chasse aux sorcières".

Samedi soir, des milliers de personnes ont agité le drapeau israélien, scandant des slogans tels que "un peuple, une loi". "Nous ne vous laisserons pas transformer un Israël démocratique en une cour privée d'une famille royale ou d'un sultanat", a déclaré Benny Gantz, chef de l'alliance de centre-droit Bleu-blanc, qui passe pour être le plus grand parti d'opposition. "Vous n'êtes pas au-dessus des lois, on ne vous laissera pas être un dictateur", a lancé pour sa part Yair Lapid, également de l'alliance Bleu-blanc. "Nous sommes ici pour combattre pour notre pays. Netanyahu va écraser la Cour suprême pour empêcher la justice" de faire son travail, a dit Tamar Zandberg du parti Meretz.

Les organisateurs ont estimé que des dizaines de milliers de personnes avaient participé à la marche qui a eu lieu devant le musée de Tel-Aviv. Moins de 10.000 manifestants étaient présents, selon la police. 

Si Netanyahu ne parvient pas à former une coalition d'ici mercredi, le président Reuven Rivlin pourrait confier la mission à un autre député.



Pour mémoire

Netanyahu chargé de former le prochain gouvernement

Netanyahu s’active à la formation du prochain gouvernement, à l’ombre des affaires


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants