X

Dernières Infos

Amnesty appelle Tunis à cesser le "harcèlement judiciaire" de manifestants


AFP
22/05/2019

L'ONG Amnesty International a appelé mercredi les autorités tunisiennes à mettre fin au "harcèlement judiciaire" contre des manifestants revendiquant pacifiquement le droit au travail dans la région minière de Gafsa (centre).

Depuis la révolution de 2011 qui a chassé Zine el Abidine Ben Ali du pouvoir, le bassin minier de Gafsa est régulièrement le théâtre de mouvements sociaux provoquant la perturbation de la production de phosphates, dont la Tunisie est le quatrième producteur mondial.

Des habitants de cette région, l'une les plus marginalisées de la Tunisie, organisent des sit-in pour réclamer des emplois à la Compagnie (publique) des phosphates de Gafsa (CPG) qui détient le monopole sur cette ressource.

Les autorités tunisiennes avaient engagé des poursuites judiciaires contre les protestataires qui bloquent la production ou le transport de phosphates.

Selon Amnesty International, au cours des cinq dernières années, le tribunal de Gafsa a "déclaré coupables plusieurs centaines de personnes, les condamnant souvent à des peines allant de six à huit mois d'emprisonnement pour +entrave à la liberté du travail+".

"Ces procès ont eu lieu en violation du droit à un procès équitable car les autorités n'ont pas informé les manifestants du fait que des charges avaient été retenues contre eux".

"Les accusations portées contre les manifestants violent leur droit à la liberté de réunion pacifique, a estimé Amnesty en critiquant ces "procès par contumace".

Le taux de chômage dans la région de Gafsa est estimé à 28%, bien supérieur à la moyenne nationale qui est de 15,5%.

Après une production qui avait atteint jusqu'à huit millions de tonnes en 2010, la CGP, monopole public, est désormais déficitaire notamment en raison de ces troubles récurrents. Mais le phosphate représente toujours 3% des exportations tunisiennes.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants