Affaires sociales

Kouyoumjian : Certains profitent de la situation des pauvres pour faire de la surenchère politique

Le ministre des Affaires sociales, Richard Kouyoumjian, a critiqué hier certains hommes politiques et médias qui « profitent de la situation des pauvres, des handicapés et des associations honnêtes qui aident les personnes défavorisées pour faire de la surenchère politique ». Critiquant la décision prise lundi par le Conseil des ministres de réduire de 10 à 15 % les subventions accordées par l’État aux associations caritatives, il a déclaré, avant le début de la séance d’hier, avoir des « détails concernant les associations, les noms des orphelins et personnes à besoins spécifiques qui bénéficient des prestations du ministère » et qu’il les présenterait au cours de la séance. Et d’assurer que son ministère n’a pas d’accords avec des « associations fictives ».

Le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, n’a pas tardé à rétorquer, déclarant qu’il aurait souhaité que M. Kouyoumjian ose tenir le même discours en Conseil des ministres que celui qu’il tient en dehors des séances. La réponse de M. Kouyoumjian ne s’est pas fait attendre. Sur son compte Twitter, il a affirmé que son discours ne change pas qu’il soit en Conseil des ministres ou en dehors des séances. S’adressant à M. Bassil, il a souligné que « si les pauvres et les nécessiteux se trouvent aujourd’hui dans cette situation, c’est à cause de ta politique allant du mazout aux marchés du secteur de l’électricité ».



Le ministre des Affaires sociales, Richard Kouyoumjian, a critiqué hier certains hommes politiques et médias qui « profitent de la situation des pauvres, des handicapés et des associations honnêtes qui aident les personnes défavorisées pour faire de la surenchère politique ». Critiquant la décision prise lundi par le Conseil des ministres de réduire de 10 à 15 % les...

commentaires (0)

Commentaires (0)