X

Santé

Une bonne hygiène buccale pour préserver sa santé cardio-vasculaire

Soins dentaires

Le « Gum Health Day », fixé à demain, vise à sensibiliser à l’impact des maladies gingivales sur l’état de santé générale.

Nada MERHI | OLJ
11/05/2019

« Une gencive saine pour un beau sourire. » Tel est le thème de l’édition 2019 de la Journée mondiale de la gencive (« Gum Health Day ») qui sera célébrée demain, le 12 mai, dans le monde à l’initiative de la Fédération européenne de parodontologie. Instaurée il y a six ans, cette journée vise à sensibiliser aux maladies gingivales et à leur impact sur l’état de santé générale. À juste titre puisqu’une gencive saine « permet dans certaines conditions de réduire le risque du diabète de type 2, des maladies cardio-vasculaires et rénales chroniques, de l’arthrite rhumatoïde, de certains types de cancers et de l’Alzheimer », constate Nada Naaman, présidente de la Société libanaise de parodontologie, doyenne honoraire de la faculté de médecine dentaire de l’USJ.

« La gencive est une voie d’entrée dans l’organisme, explique-t-elle. En l’absence d’une bonne hygiène de la cavité buccale, des bactéries s’accumulent autour des dents, provoquant des caries, mais aussi une inflammation de la gencive appelée gingivite. Dans certaines conditions, et en l’absence d’un traitement, la gingivite évolue vers une forme plus avancée et profonde qui touche l’os. On parle alors de parodontite, qui représente un risque pour de nombreuses maladies. »

La Dr Naaman note dans ce cadre qu’en février dernier, des représentants de la Fédération mondiale de cardiologie et de la Fédération européenne de parodontologie ont présenté, lors d’un séminaire, « des preuves scientifiques établissant un lien entre la santé cardio-vasculaire et celle gingivale ». « D’autres études ont montré que la parodontite représente également un risque pour les femmes, puisque les bactéries véhiculées par la bouche dans le sang peuvent atteindre le placenta et contribuer aux complications de la grossesse », poursuit la Dr Naaman. Et de préciser : « Selon les études, la parodontite avancée représente un risque supplémentaire pour les infarctus et l’embolie vasculaire surtout chez les personnes qui ont déjà eu un accident cardio-vasculaire. De plus, les parodontites et les maladies cardiaques partagent les mêmes facteurs de risque, notamment le tabagisme, la consommation excessive d’alcool et le diabète, sachant que les maladies cardio-vasculaires représentent la première cause de mortalité à l’échelle mondiale, alors que la parodontite sévère est considérée comme la sixième pathologie chronique. »

Prévention

Cette journée de sensibilisation est ainsi d’autant plus importante que les gens ne sont pas conscients de ces problèmes et de l’attitude à suivre. La Dr Naaman insiste à ce niveau sur la « prévention » qui consiste à effectuer des nettoyages des dents de manière régulière, à raison de deux fois par an. « Chez les personnes présentant des problèmes avancés, le nettoyage dentaire va être profond, constate la spécialiste. Parfois, une intervention chirurgicale s’avère nécessaire. De plus, une bonne technique de brossage est recommandée. »

Chez la femme enceinte, « il est important de reconnaître les signes évidents des maladies gingivales », insiste la Dr Naaman. Il s’agit principalement d’un saignement de la gencive, d’une douleur pendant la mastication, d’une mauvaise haleine, de la mobilité des dents. Et de préciser : « L’inflammation de la gencive est fréquente chez les femmes durant la grossesse. Cette inflammation n’est toutefois pas physiologique, d’où l’importance du diagnostic et du traitement, sachant que durant le premier trimestre, il est conseillé d’éviter le détartrage et le surfaçage des dents. Au besoin, des radiographies dentaires peuvent être prises et l’anesthésie locale peut également être administrée. Ces actes ne représentent aucun danger pour la femme enceinte ni pour le fœtus. De même, la prise d’antalgiques pour calmer une douleur d’origine dentaire est généralement sans risque. Il en est de même pour les antibiotiques. Toutefois, les tétracyclines doivent être évitées. » « Souvent, les gens ignorent les problèmes de la gencive et consultent au terme de nombreuses années, alors que le traitement aurait été plus simple si on avait pensé à chercher de l’aide plus tôt », conclut lae Dr Naaman.Au Liban, cette journée sera célébrée pour la première fois cette année à l’initiative de la Société libanaise de parodontologie, qui est membre de la Fédération européenne de parodontologie. Elle sera marquée notamment par des forums avec les étudiants et des événements organisés dans les grandes surfaces et dans certains hôpitaux. Des explications seront également disponibles sur le site de la société à l’adresse : www.lsperio.org



Lire aussi

Le détartrage régulier des dents réduit le risque cardio-vasculaire


À la une

Retour à la page "Santé"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants