Dernières Infos

Syrie: 10 civils tués dans des raids aériens russes à Idleb

AFP
26/04/2019

Dix civils dont deux enfants ont été tués vendredi dans des raids aériens menés par la Russie, alliée du régime syrien, dans le bastion jihadiste d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué une ONG.

Trois civils, dont un garçon, ont péri dans la ville de Kafranbel et sept autres, dont une fillette, à Tal Hawach, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre.

La province d'Idleb est dominée par Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'el-Qaëda), une organisation jihadiste qui a renforcé en début d'année son emprise sur ce territoire face à des rebelles affaiblis.

Le groupe Etat islamique (EI) dispose également de cellules dormantes dans cette région.

Depuis septembre 2018, cette province fait l'objet d'un accord négocié par Moscou et Ankara, qui parraine certains groupes rebelles, prévoyant la mise en place d'une "zone démilitarisée" séparant les secteurs jihadistes et insurgés des zones gouvernementales attenantes.

Cet accord a permis à la province d'éviter une offensive d'envergure de l'armée syrienne mais le régime a continué d'y mener des frappes, devenues plus régulières depuis février.

Des pourparlers de paix sur le conflit syrien réunissant la Russie, l'Iran, autre allié de Damas, et la Turquie, qui appuie des rebelles, se sont achevés vendredi au Kazakhstan sans progrès notables.

Les trois pays ont exprimé leur inquiétude face au renforcement de l'influence de HTS dans la région d'Idleb, dans un communiqué conjoint.

Ils ont souligné leur "détermination à poursuivre la coopération pour enfin éliminer" HTS et l'EI.

Les Nations unies ont exprimé leur inquiétude à propos de la montée des tensions dans la province.

"Je suis préoccupé par la récente escalade de violence et d'hostilités dans et autour de la zone démilitarisée dans le nord-ouest de la Syrie", a déclaré jeudi Panos Moumtzis, coordinateur régional de l'ONU pour la Syrie.

"Depuis février, plus de 200 civils ont été déclarés morts à Idleb", et 120.000 personnes ont fui vers des secteurs près de la frontière turque, a-t-il ajouté.

Déclenché en mars 2011 par la répression de manifestations pro-démocratie par le régime, le conflit en Syrie a fait plus de 370.000 morts et déplacé plus de dix millions de personnes.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Collabos ou résistants ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

In English

Resolving Lebanon’s financial crisis

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants