Économie

Le Liban va émettre 2 milliards de dollars d’eurobonds

Finances publiques
OLJ
16/04/2019

Le Liban s’apprête à émettre pour deux milliards d’eurobonds – titres de dette publique en devises – d’une maturité de dix ans ou plus, a indiqué la chaîne Bloomberg le week-end dernier, citant Talal F. Salman, conseiller économique du ministre des Finances Ali Hassan Khalil.

M. Salman s’exprimait depuis Washington où se sont déroulées les réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international et où plusieurs responsables et élus libanais s’étaient rendus. Le conseiller a en outre déclaré que les « mesures d’austérité » contenues dans l’avant-projet de budget « qui doit être examiné à partir de cette semaine par le Conseil des ministres, pour être approuvé puis transmis au Parlement, allaient » améliorer les rendements « des obligations libanaises. Les banques libanaises devraient être les principaux acquéreurs de ces nouvelles émissions, » les acheteurs internationaux attendant de bonnes nouvelles pour se décider «, a encore indiqué M. Salman.

Trois émissions d’eurobonds arrivent à échéance cette année, dont une première de 550 millions de dollars le 23 avril. La nouvelle émission se déroulera en principe d’ici là. La seconde émission, d’un montant de 600 millions, arrive à échéance le 20 mai et la troisième, qui s’élève à 1,5 milliard, le 19 novembre. La dette publique a atteint 85,3 milliards de dollars à fin janvier (+ 6,1 % en un an).La dette en livres libanaises a représenté 60,6 % de ce total en hausse de 3,7 % en un an. Celle en devises a augmenté de 10 % sur la même période. Les trois principales agences de notation américaines, Moody’s (« Caa1 », «stable »), Fitch (« B- », « négative ») et Standard & Poor’s (« B- », « négative ») ont toutes récemment révisé à la baisse leurs évaluations de la note souveraine du Liban.

Les trois agences appellent notamment le pays à assainir ses finances publiques afin de réduire son endettement, un engagement que le Liban a également pris vis-à-vis de ses soutiens lors de la conférence de Paris, il y a un peu plus d’un an.


À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le compromis présidentiel et les dommages collatéraux

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants