X

Dernières Infos

L'économie est le principal problème de l'Iran, affirme Khamenei



AFP
21/03/2019

Le guide suprême de l'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré dans un message télévisé diffusé jeudi que les difficultés économiques des Iraniens étaient le problème le plus important et le plus urgent du pays.

"Les difficultés concernant les moyens de subsistance des gens se sont accrues, particulièrement ces derniers mois", a relevé l'ayatollah Khamenei dans ce message préenregistré diffusé à l'occasion du début des célébrations du Nouvel an iranien. "L'économie est le problème le plus urgent du pays, c'est le problème le plus sérieux et essentiel du pays", a poursuivi le guide suprême, mentionnant la dévaluation de la monnaie nationale, la baisse du pouvoir d'achat et la chute de la production. Ali Khamenei a estimé qu'augmenter la production était la question clé pour sauver l'économie. "Production nationale" sera le mot d'ordre de la nouvelle année qui commence ce jeudi, a-t-il déclaré.

L'Iran a subi au cours des derniers mois des difficultés économiques qui ont été aggravées après la décision du président Donald Trump, en mai dernier, de retirer les Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances.

Le rétablissement des sanctions américaines, qui avaient été allégées en échange de concessions faites par Téhéran sur son programme nucléaire, a durement frappé l'économie iranienne. Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé que l'économie iranienne était entrée en récession en 2018 et il prévoit pour 2019 une chute de 3,6% du PIB iranien.

Le président iranien, Hassan Rohani, a lui aussi parlé des sanctions américaines dans son message de Nouvel an, diffusé par la télévision officielle aussitôt après celui d'Ali Khamenei. "Certains pourraient demander jusqu'à quand ces sanctions et ces problèmes vont durer", a déclaré M. Rohani. "Ces problèmes ont commencé avec ceux qui brisent leurs serments", allusion aux dirigeants américains, "mais la solution pour y mettre fin est entre nos mains". Le président a lancé aux Iraniens un appel à l'unité nationale. "Plus nous serons unis, plus l'ennemi réalisera que ces sanctions renforcent la cohésion de notre pays, et plus il regrettera" d'avoir sanctionné l'Iran, a estimé M. Rohani. Il a exhorté tous les secteurs du gouvernement, les forces armées et tous les Iraniens à mettre de côté leurs divergences de vues pour venir à bout des problèmes économiques.

M. Rohani avait parié sur les conséquences de l'accord nucléaire de 2015 pour améliorer l'économie iranienne. Mais depuis que les Etats-Unis s'en sont retirés, il est de plus en plus critiqué par ses adversaires politiques qui l'accusent de mal gérer l'économie et d'avoir fait preuve de naïveté en faisant confiance aux Américains.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.