X

Dernières Infos

Questions au gouvernement : Berry souhaite l'ouverture d'une session extraordinaire du Parlement

Liban
OLJ
20/02/2019

Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, s'est à nouveau prononcé mercredi en faveur de l'ouverture d'une session extraordinaire du Parlement pour permettre la convocation de séances de questions au gouvernement, selon Ali Bazzi, député du mouvement Amal de M. Berry, relayant les propos du président de la Chambre lors de la réunion hebdomadaire des députés.

Selon la Constitution, les sessions ordinaires du parlement se tiennent deux fois par an, de la mi-mars à fin mai puis de la mi-octobre jusqu'à la fin de l'année. Hors de ces périodes, il revient au président de la République, en accord avec le Premier ministre, d'appeler le parlement à tenir des sessions extraordinaires en vertu d'un décret fixant les dates d'ouverture et de clôture et l'ordre du jour des séances. Le chef de l'Etat est tenu d'appeler à des sessions extraordinaires en cas de demande expresse formulée par la majorité absolue des députés.

Mardi, M. Berry avait confié à une délégation de l’ordre de la presse qu’il comptait convoquer la Chambre au moins une fois par mois pour un débat de politique générale ou une réunion consacrée aux questions écrites des députés.

Le président du Parlement a également évoqué le dossier de la lutte contre la corruption. "Le débat autour de la déclaration ministérielle a imposé une réalité que le gouvernement ne peut ignorer, après que 54 députés aient évoqué ce sujet", a déclaré M. Berry selon M. Bazzi. Le président de la Chambre ajoute que "le critère fondamental de la lutte contre la corruption réside dans l'application de la loi et que les mesures prises épargnent les classes défavorisées", insistant sur la "nécessité de mettre un terme aux dépenses somptuaires de l’État".



À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Le califat est mort, vive le califat

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pompeo et les nuances entre le fond et la forme

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué