Liban

Affrontements au Liban-Nord en 2014 : le procès d'Ahmad el-Assir reporté au 30 septembre prochain

Le cheikh salafiste Ahmad el-Assir. Photo d'archives AFP

Le Tribunal militaire, présidé par Hussein Abdallah, a reporté lundi au 30 septembre prochain l'audience dans le deuxième procès du cheikh salafiste Ahmad el-Assir, déjà condamné à mort pour les affrontements avec l'armée au Liban-Sud, dans l'affaire d'autres combats avec la troupe à Bhanine au Liban-Nord.

Dan ce deuxième procès, le cheikh salafiste et un autre détenu sont accusés d'avoir "entraîné des groupes armés" qui ont participé à des combats à Bhanine. Cette localité du Liban-Nord avait été le théâtre de combats entre des islamistes, dirigés  par le cheikh salafiste Khaled Hoblos, et l'armée, en octobre 2014. Le cheikh Assir est soupçonné d'avoir apporté un soutien logistique et sécuritaire aux éléments islamistes au cours de cette bataille.

Cheikh Assir fait déjà l'objet d'une condamnation à mort en septembre 2017 pour avoir mené à Saïda des combats contre l’armée en juin 2013. Il y a un mois, la Cour de cassation militaire avait reporté au 7 mars 2019 l’audience consacrée au jugement d'Ahmad el-Assir et de ses compagnons.

Les affrontements qui avaient eu lieu à Abra entre des islamistes menés par le prédicateur sunnite et l'armée libanaise avaient fait 29 morts, 18 soldats et 11 miliciens.



Le Tribunal militaire, présidé par Hussein Abdallah, a reporté lundi au 30 septembre prochain l'audience dans le deuxième procès du cheikh salafiste Ahmad el-Assir, déjà condamné à mort pour les affrontements avec l'armée au Liban-Sud, dans l'affaire d'autres combats avec la troupe à Bhanine au Liban-Nord.

Dan ce deuxième procès, le cheikh salafiste et un autre détenu sont...