X

À La Une

"Tragédie sociale, morale et sanitaire" : Jabak ordonne la fermeture d'un hôpital psychiatrique insalubre

Liban

"Tous les patients de l'hôpital psychiatrique al-Fanar de Msayleh seront évacués vers d'autres hôpitaux, aux frais du ministère de la Santé, dans les plus brefs délais", annonce le ministre. 

OLJ
17/02/2019

Le ministre libanais de la Santé, Jamil Jabak, a promis dimanche de fermer l'hôpital psychiatrique "al-Fanar" de Msayleh, près de Zahrani, au Liban-Sud, et de transférer le plus rapidement possible tous ses patients vers d'autres hôpitaux, après une tournée au cours de laquelle ont été révélées les conditions "tragiques" dans lesquelles vivaient les patients de cet établissement. 

Lors d'une conférence de presse, à l'issue de sa tournée d'inspection de l'hôpital, M. Jabak a souligné ne pas avoir pu se rendre dans les différentes sections "en raison des odeurs infectes et de la situation dérangeante à l'intérieur de l'hôpital". "Il s'agit d'une véritable tragédie morale, sociale et sanitaire", a déclaré le ministre, qui a notamment évoqué la pénurie d'eau à l'intérieur du bâtiment, qui n'est pas alimenté en électricité. "Tous les patients seront évacués vers d'autres hôpitaux, aux frais du ministère de la Santé, dans les plus brefs délais", a-t-il annoncé, assurant que les responsables de cette situation seraient rapidement désignés. Selon lui, les responsables de l'hôpital détournent les fonds alloués à la gestion de cet établissement par le ministère et des donateurs internationaux. 

La tournée de M. Jabak à l'hôpital al-Fanar faisait suite à des informations circulant sur les réseaux sociaux concernant la situation intenable dans laquelle vivaient les patients de l'établissement. 

Dans la soirée, le procureur général financier Ali Ibrahim a annoncé qu'il lancerait, dès lundi, une enquête concernant "la pénurie de médicaments et d'eau, l'absence d'hygiène et le non-respect de la sécurité sanitaire des aliments" à l'hôpital concerné.

L'hôpital al-Fanar de Msayleh avait rouvert ses portes en 2010 après une grande opération de réhabilitation, qui avait notamment consisté à rétablir les conditions hygiéniques essentielles et la capacité d'accueil de l'hôpital. La réhabilitation interne de l'hôpital avait été assurée à travers la reconstruction des services sanitaires, la construction et l'équipement de nouvelles cuisines et de nouvelles buanderies et l'installation d'un système de chauffage à l'énergie solaire et de deux nouvelles serres. Ce projet de réhabilitation avait été financé par le bureau de coopération de l'ambassade d'Italie à Beyrouth, à hauteur de près d'un demi million de dollars.



Lire aussi
Le nouveau ministre de la Santé, nommé par le Hezbollah, tente de dissiper les craintes

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Houri Ziad

Voila un cas evident de corruption...alors que justice soit faite....

C- F- Contributions et Interprétations

"Tragédie sociale, morale et sanitaire"

C’est à l’honneur du ministre (proche du Hezb, pour rassurer les inquiétudes us…), l’annonce de la fermeture de ce ""mouroir"". Un ministre ne dénonce pas seulement l’état sanitaire, mais le bilan de son prédécesseur. Cet état lamentable d’insalubrité, n’a jamais ""fuité"" par la presse, y compris la presse écrite. Étonnant, non !

NAUFAL SORAYA

Mais ces patients n'avaient pas de famille, pour s'enquérir d'eux et porter plainte????

Le point

Comment les parents de ces pauvres n'ont rien dits, n'ont rien faits. Si le ministre était en place il y a 8 mois déjà ça aurait été 8 mois en moins de souffrance.
Bravo Docteur !

Sabri

Quelle tragedie.. Insupportable. Bravo Dr Jabak!!

PAUL TRONC

On dit en occident que le degré de civilisation d'un pays se mesure à la façon dont ce pays traite ses prisonniers et ses handicapés mentaux .

Irene Said

Merci Dr Jamil Jabak !
Irène Saïd


L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

COMME QUOI LES MINISTRES DU HEZBOLLAH... SENTIMENTS POLITIQUES A PART... SONT DES BOSSEURS PROUVES !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants