Nos Lecteurs ont la Parole

Saint Maron, saint et entité

Antoine SABBAGHA
OLJ
08/02/2019

Trois millions d’années confirment l’existence du Liban. Et un million d’années de lutte et de travail constituent une caractéristique unique pour un pays unique en son genre dans l’univers.

Répartie sur sept périodes, la civilisation libanaise commence par l’Antiquité, huit cent mille ans avant J.-C. pour finir avec l’époque gréco-romaine 332 avant J.-C. et, enfin, l’époque phénicio-maronite (400 AD) qui survit jusqu’à nos jours. Une période d’or a marqué donc la Phénicie. Après que les apôtres du Seigneur évangélisèrent les villes de la cote phénicienne libanaise, apparaîtra un courant nouveau : les maronites, disciples de saint Maron, qui auront pour objectif de christianiser les païens de la montagne. Ces païens formaient les populations habitant la vallée de Qadicha, venus la plupart de la Syrie après le schisme des monophysites qui leur donnèrent l’occasion de se séparer et de se réunir autour d’un moine, Maron. Ils s’établirent sur les bords de l’Oronte dans de riches monastères et luttèrent contre les hérésies. Citons les jacobites. Ainsi naquit le nouveau Liban maronite d’un saint Maron libanais d’origine charnelle syrienne. Et avec cette nouvelle entité, le Liban connaîtra des hauts et des bas. On critiquera ce petit pays, l’accusant d’être tribal, mais si on remonte à la défaite des maronites en 1860, on remarque que ce fut à cause du patriarche Massaad qui était incapable d’unifier les maronites, divisés à l’époque, sans oublier l’hostilité des musulmans. Un siècle après, avec Taëf, l’histoire se répétera en 1989. Les chrétiens ne détiennent plus les deux tiers du Parlement et le Liban depuis est perdu. Actuellement, on a une république à trois têtes, et on ignore qui détient vraiment les rênes du pouvoir. Heureusement que la foi des Libanais reste inébranlable. Saint Maron, le spirituel, habite dans chaque âme et lui seul pourra sauver le pays comme il l’a fait maintes fois dans notre histoire. Amen.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour.

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Relations libano-syriennes : des changements en douce sans polémique gouvernementale

Commentaire de Anthony SAMRANI

Arabes-Israël : une liaison dangereuse

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué