Génération Orient / Saison 3

Génération Orient III : à vos votes, prêts ? Partez !

Les participants à Génération Orient saison III.

PRIX L’OLJ-SGBL
09/01/2019

Parce que la culture est ce qui reste lorsqu’on a tout perdu. Parce qu’une jeunesse qui se bat par l’art peut (encore) sauver l’âme de ce Liban qui se dilue de jour en jour dans les marasmes de la politique. Parce que L’Orient-Le Jour est convaincu que les mots, les voix, les réalisations et les créations des artistes peuvent contribuer à contrecarrer l’incapacité, l’inconscience et le monstrueux égoïsme des dirigeants au pouvoir. Parce que votre journal préféré, malgré ses vénérables 95 ans, n’a pas perdu son dynamisme, sa jeunesse d’esprit et son attachement à défendre une certaine idée du Liban, son équipe culturelle a décidé, voilà deux saisons déjà (en mai 2016), de miser sur la jeune génération d’artistes. Ces hommes et ces femmes de moins de 35 ans, talentueux, créatifs, battants, courageux, méritaient d’être portés, soutenus et encouragés dans leurs belles et bonnes entreprises ; voilà pourquoi, avec ses moyens, si modestes soient-ils, L’Orient-Le Jour a décidé de les aider dans leur mission. C’est ainsi qu’est née, en partenariat avec la Société générale de banque au Liban (SGBL), Génération Orient, qui entame en ce 9 janvier la première phase de la clôture de sa troisième saison. Avec votre vote à vous, chers lectrices et lecteurs de L’OLJ, au Liban et aux quatre coins de la planète, qui déciderez, de pair avec un jury d’experts, du gagnant ou de la gagnante de la cuvée 2018 de Génération Orient. Qui succédera au duo d’architectes Ghaith et Jad (1er prix), au danseur Charlie Prince (2e prix), à l’illustrateur Salim Azzam (3e prix), les lauréats de la dernière saison qui avaient reçu leurs prix OLJ-SGBL au cours d’une cérémonie festive tenue au MusicHall ? À vous de choisir. Car vos votes, dès aujourd’hui, seront décisifs.

Qui est à bord de ce Génération Orient III ?

D’abord, un petit rappel du concept Génération Orient : chaque mois, L’OLJ braque les projecteurs sur un(e) artiste de moins de 35 ans, toutes disciplines confondues. Une page entière lui est consacrée dans la version imprimée du journal, qui se retrouve dans sa totalité dans un minisite spécialement dédié à notre écurie sur notre site web. Et pendant un mois, toute une campagne est menée sur les réseaux sociaux de L’OLJ (Facebook, Instagram et Twitter), où sont repris les différents articles consacrés à l’artiste du mois (le portrait, ce qu’en pense le mentor, ce qu’en disent les proches, famille et amis, et ce que l’artiste préfère), accompagnés de deux vidéos (l’une montrant le jeune talent en action et un clip de présentation de 16 secondes réalisé par le non moins talentueux et jeune réalisateur Karl Hadifé). Au menu de cette 3e cuvée : réalisation et arts visuels, calligraphie, mode, cinéma d’animation, bédé, design, photographie, écriture, musique, comédie et chant. Autant d’armes de résistance contre l’inculture, la régression des mentalités et l’étroitesse des esprits…

Voici les douze soldats de la saison 3 :

#1 Roy Dib, réalisateur et artiste conceptuel, 35 ans. Il dit : « Je veux aller voir ce que je pourrais faire là-bas, dans le flou digital… »

#2 Tania el-Khoury, artiste visuelle, 35 ans. Elle dit : « Enfant, mes parents se désespéraient : cette fille n’ira nulle part. »

#3 Ghaleb Hawila, calligraphe, 25 ans. Il dit : « La calligraphie, c’est moi. »

#4 Rym Beydoun, créatrice de mode, 28 ans. Elle dit : « Je voulais moderniser le voile islamique, améliorer sa coupe, tout en gardant les préceptes religieux. »

#5 Chady Aoun, cinéaste d’animation, 34 ans. Il dit : « Mon métier allège mon quotidien, qui réclame que l’on soit trop adulte, parfois. »

#6 Raphaëlle Macaron, bédéiste, 28 ans. Elle dit : « Mes personnages se définissent par leurs défauts que je contrôle. »

#7 Ribal Molaeb, altiste, 25 ans. Il dit : « La plupart des altistes sont cools, décontractés et ont une nature de compositeur. »

#8 Charbel Garibeh et Stéphanie Sayar, designers, 31 ans. Ils disent : « En voyage, à la maison, même en cuisinant, on pense aux mêmes choses. »

#9 Charbel Saadé, photographe, 27 ans. Il dit : « La photo est une histoire de connexion à soi et au sujet. »

#10 Shaden Fakih, comédienne, 26 ans. Elle dit : « J’aime aller à contre-courant. Et tant que je peux le faire, pourquoi pas… »

#11 Sabyl Ghoussoub, écrivain, 30 ans. Il dit : « Mon secret ? Avancer au culot pour défoncer des portes. »

#12 Marie Abou Khaled, musicienne, 23 ans. Elle dit : « La musique est pour moi un sauvetage et un refuge. »

Modalités du vote

Le vote est ouvert dès aujourd’hui mercredi 9 janvier et se terminera le vendredi 25 janvier à minuit (heure de Beyrouth). De votre ordinateur, smartphone ou tablette, le geste est on ne peut plus rapide et simple : il suffit de cliquer sur ce lien www.lorientlejour.com/generationOrient3 et de faire votre choix parmi les 12 artistes en lice, en parcourant tous les liens qui lui sont consacrés ou en votant directement. En cas de problème technique, n’hésitez pas à envoyer un mail à marketing@lorientlejour.com.

Le vote du public comptera à 50 % dans le résultat final, de même que celui d’un jury d’experts (lequel se réunira le samedi 2 février). Le/la gagnant(e) recevra un prix de 5 000 USD, le/la deuxième un chèque de 2 000 USD et le/la troisième un autre de 1 000 USD.

Ces résultats seront annoncés le jeudi 7 février, au cours d’une cérémonie au musée Sursock, à Beyrouth, et dans les différents supports de L’Orient-Le Jour le lendemain, le vendredi 8 février.



Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

MIRAPRA

Difficulté à voter de Montréal, on n'accepte pas mon numéro de tél et on me demande de recommencer.
J'ai voté pour Raphaelle Macaron. Svp prendre en compte ma demande. Merci

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PRIERE LIRE CONDITION LIMITATIVE. MERCI.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL NE FAUT PAS MISER UNIQUEMENT SUR LES ARTISTES ET SUR LES INTELLECTUELS DE MOINS DE 35 ANS. L,ART ET LA CULTURE N,ONT PAS D,AGE ET PARTANT IL FAUT ABOLIR ETTE CONDITION LIMITATRICE...

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants