Rechercher
Rechercher

Économie

Blocage du gouvernement : le RDCL et Sabaa appellent à la grève générale vendredi

Le parti Sabaa a lancé un appel à la grève générale ce vendredi 4 janvier pour protester contre le blocage de la formation du gouvernement depuis près de huit mois et ses répercussions sur la situation économique et financière du pays. Une initiative à laquelle s’est joint le Rassemblement des chefs d’entreprise libanais (RDCL, une entité distincte du RDCL World), qui a relayé l’appel de Sabaa sur les réseaux sociaux. « Les tensions politiques sont en train de provoquer un effondrement de l’économie du pays (…) des milliers de sociétés ferment et des milliers d’employés perdent leurs emplois (…) », a martelé le RDCL dans une vidéo publiée sur sa page Facebook pour diffuser l’appel, indiquant que cette situation allait aussi toucher les fonctionnaires. « Il est du devoir des parlementaires élus (en mai) de former un gouvernement (…) », a encore prévenu l’organisation. Le RDCL a ajouté que cette grève ne constituait qu’un « premier avertissement » et s’est dit prêt à se mobiliser pour réclamer de nouvelles élections législatives si jamais le gouvernement n’était pas rapidement formé.

Plusieurs observateurs ont récemment appelé le Liban à se doter rapidement d’un nouvel exécutif et de lancer une série de réformes structurelles afin d’assainir ses finances publiques et de relancer son économie, en berne depuis plusieurs années.



Le parti Sabaa a lancé un appel à la grève générale ce vendredi 4 janvier pour protester contre le blocage de la formation du gouvernement depuis près de huit mois et ses répercussions sur la situation économique et financière du pays. Une initiative à laquelle s’est joint le Rassemblement des chefs d’entreprise libanais (RDCL, une entité distincte du RDCL World), qui a relayé...

commentaires (0)

Commentaires (0)