X

Dernières Infos

Cisjordanie : démolition du logement d'un Palestinien accusé d'avoir tué deux Israéliens

AFP
17/12/2018

L'armée israélienne a détruit lundi matin le logement d'un Palestinien accusé d'avoir tué deux Israéliens début octobre en Cisjordanie, a constaté un journaliste de l'AFP. Des centaines de soldats israéliens ont entouré dans la nuit la maison située à Shweika, près de Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie sous occupation israélienne depuis plus de 50 ans.

Des affrontements ont éclaté entre forces israéliennes et Palestiniens avant la démolition, selon le journaliste de l'AFP. Trois personnes ont été blessées par des balles en caoutchouc, a rapporté l'agence de presse officielle palestinienne Wafa.

A l'aide d'engins de chantier, les soldats israéliens ont détruit le rez-de-chaussée et le premier étage de la maison de trois étages d'Achraf Naalwa et sa famille. L'armée israélienne n'a pas immédiatement commenté cette démolition.

Achraf Naalwa, 23 ans, a été abattu par l'armée israélienne jeudi. Il était recherché depuis deux mois car accusé d'avoir tué deux Israéliens début octobre dans la zone industrielle de Barkan, adjacente à une colonie de Cisjordanie. Le mouvement islamiste Hamas a affirmé qu'il faisait partie de sa branche armée.

Israël démolit régulièrement les maisons de Palestiniens auteurs d'attaques anti-israéliennes.
Les détracteurs de cette pratique la dénoncent comme relevant du châtiment collectif et affectant des familles qui se retrouvent à la rue. Le gouvernement israélien défend l'effet dissuasif de ces démolitions sur ceux qui seraient tentés de passer à l'acte.

Dans un communiqué publié par l'agence Wafa, le gouverneur palestinien de Tulkarem a qualifié la destruction de "crime" faisant partie "des punitions collectives qu'inflige l'occupation à notre peuple".

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé sa volonté d'accélérer les démolitions punitives, en réponse aux attaques des dernières semaines contre des Israéliens en Cisjordanie occupée.

Un texte de loi qui permettrait à l'armée de déplacer des membres de la famille d'assaillants palestiniens à l'intérieur de la Cisjordanie a par ailleurs été approuvé dimanche soir en commission ministérielle. Il doit à présent être envoyé au Parlement. Le ministre de l'Education, Naftali Bennett, dont le parti est à l'origine de cette proposition de loi, estime qu'elle aidera à dissuader les attaques.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué