Dernières Infos

Trump examinera le cas d'un militaire accusé du meurtre prémédité d'un Afghan

AFP
16/12/2018

Donald Trump a annoncé dimanche qu'il examinerait le dossier d'un ancien membre des forces spéciales américaines accusé par l'armée de meurtre avec préméditation, pour avoir, selon son avocat, tué en 2010 un Afghan soupçonné d'être un taliban.

"A la demande de beaucoup, je vais examiner le dossier d'un +héros militaire américain+, le commandant Matt Golsteyn, qui est accusé de meurtre", a tweeté le président américain.

"Il pourrait risquer la peine de mort infligée par notre propre gouvernement après avoir admis avoir tué, pendant qu'il était à l'étranger, un terroriste qui fabriquait des bombes", a-t-il poursuivi.

Le président américain a ajouté une mention directe, dans ce tweet, à la chaîne Fox News qui avait dédié peu avant deux interviews à l'affaire.

L'ex-membre des forces spéciales est accusé de "meurtre avec préméditation", a confirmé un porte-parole de l'armée américaine à l'AFP. Mathew Golsteyn est actuellement libre de ses mouvements, a-t-il précisé, sans plus de détails sur le dossier.

Selon l'avocat de Mathew Golsteyn, Phillip Stackhouse, ce "crime est passible de la peine de mort". Les faits se seraient produits en 2010 "pendant des opérations de combats à Marjah, en Afghanistan", a-t-il indiqué sur Twitter.

Mathew Golsteyn avait tout raconté sur ces faits à la CIA dès 2011, a précisé l'avocat sur Fox News dimanche. Ces accusations "ont fait l'objet d'une enquête poussée et elles ont été rejetées après un processus administratif en 2015".

En 2016, Mathew Golsteyn avait reconnu sur Fox News avoir tué un homme en Afghanistan.

"Le procureur dans ce dossier m'a laissé entendre qu'ils ont de nouvelles preuves", a déclaré Phillip Stackhouse dimanche.

L'épouse du militaire, également interviewée dimanche sur Fox News, a démenti fermement que Matt Golsteyn ait tué "de sang froid" cet homme.

Le suspect "avait été relâché, il n'était pas prisonnier", a ajouté Julie Golsteyn.

Son avocat a rejeté une autre version voulant que Mathew Golsteyn l'ait "raccompagné jusqu'à la maison où il opérait puis l'ait assassiné" chez lui.

Mathew Golsteyn doit se présenter lundi à la base militaire de Fort Bragg, en Caroline du Nord, a indiqué son épouse.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pourquoi je (ne) quitte (pas) « L’Orient-Le Jour »

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de plan général pour déstabiliser le Liban

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants