Rechercher
Rechercher

Liban

Le bloc aouniste dit vouloir faciliter la formation du gouvernement Hariri

Le bloc parlementaire du Liban fort, dominé par le Courant patriotique libre de Gebran Bassil, a assuré hier qu’il œuvrait pour l’accélération de la formation du gouvernement, au moment où M. Bassil entreprend une médiation afin de résoudre le problème de la représentation des sunnites proches du Hezbollah.

« Gebran Bassil a informé le bloc des développements dans le cadre de la médiation qu’il entreprend en se basant sur les positions exprimées par le président de la République, Michel Aoun, et le Premier ministre désigné, Saad Hariri », a expliqué le député Ibrahim Kanaan, qui a donné lecture du communiqué du bloc, à l’issue de sa réunion hebdomadaire. « Nous soutenons l’initiative de M. Bassil et tous les résultats positifs qui en émanent, et ce qui compte pour nous, c’est la formation du gouvernement dès aujourd’hui. Le succès appartient à tout le monde et la victoire ne peut être obtenue que par la solidarité », a ajouté M. Kanaan. « Le retard dans la formation du gouvernement nuit à l’économie et aux citoyens, ainsi qu’à tous les dossiers d’ordre régional et international », a-t-il averti.

Le bloc parlementaire du Liban fort, dominé par le Courant patriotique libre de Gebran Bassil, a assuré hier qu’il œuvrait pour l’accélération de la formation du gouvernement, au moment où M. Bassil entreprend une médiation afin de résoudre le problème de la représentation des sunnites proches du Hezbollah.« Gebran Bassil a informé le bloc des développements dans le cadre de...
commentaires (2)

IL Y VA DU PRESTIGE ET DU QUALIFICATIF DE -FORT- DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE !

LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

09 h 08, le 14 novembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • IL Y VA DU PRESTIGE ET DU QUALIFICATIF DE -FORT- DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE !

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    09 h 08, le 14 novembre 2018

  • Comment? On ne comprend rien? Le président et le premier ministre désigné étaient clair alors que là...du charabia?

    Wlek Sanferlou

    04 h 19, le 14 novembre 2018

Retour en haut