Rechercher
Rechercher

Réfugiés

Quelque 90 000 Syriens sont rentrés chez eux depuis juillet, selon la SG

La Sûreté générale a annoncé hier qu’environ 90 000 réfugiés syriens établis au Liban étaient rentrés chez eux depuis juillet. Dans un communiqué, cet organisme précise que « depuis juillet 2018, le nombre de déplacés syriens qui sont retournés en Syrie, à la faveur des facilités accordées par la SG aux frontières pour les encourager à rentrer, s’est élevé à environ 80 000 », auxquels il faut ajouter « 7 670 qui sont rentrés lors des opérations de retour volontaire organisées par la SG ». Cela porte le chiffre approximatif de Syriens rentrés chez eux depuis juillet à 87 670. Jeudi, plus de 500 réfugiés syriens avaient été rapatriés dans le cadre d’une opération de retour « volontaire » organisée par la Sûreté générale en coopération avec les autorités syriennes, sur la base de listes nominatives communiquées aux autorités syriennes, qui approuvent certains noms et en rejettent d’autres.

Des chiffres « imprécis »

Un expert qui suit de près le dossier des réfugiés syriens estime cependant à L’Orient-Le Jour que les chiffres avancés par la SG restent « imprécis ». Selon cet expert, il faudrait faire la distinction entre « retour spontané » et « retour volontaire », dans la mesure où rien ne prouve que les réfugiés inclus dans les opérations organisées par la SG effectuent un retour volontaire en bonne et due forme. Le « retour spontané », note cet expert, signifie que ces réfugiés peuvent faire des allers-retours entre le Liban et la Syrie. Pour vérifier qu’ils sont bien rentrés en Syrie, il faut qu’ils soient rayés des listes des registres d’état civil du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés au Liban et qu’ils figurent sur les listes d’entrée du Haut-Commissariat en Syrie. Or, une telle vérification n’est pas effectuée officiellement, note cet expert.

Par ailleurs, ces réfugiés devraient bénéficier en principe de certaines facilités, de garanties, une fois en territoire syrien. Or, le Haut-Commissariat soutient que ces facilités et ces garanties, même si elles ont été promises, ne sont pratiquement pas données. Au plan de la sécurité, certains réfugiés auxquels ces garanties ont été données ont été interpellés ou exécutés à leur retour par le régime syrien. D’autres ont été enrôlés de force dans l’armée, ajoute l’expert. Qui plus est, le Haut-Commissariat n’a pas accès à toutes les régions où le retour est en train de s’effectuer. Or, il s’agit de la seule autorité à même de vérifier en Syrie que ces réfugiés sont vraiment rentrés chez eux. Le retour des réfugiés syriens est toujours symbolique, mais il faut l’encourager en tenant compte des obstacles qui l’empêchent encore en raison de l’absence de solution internationale sur la Syrie. L’on attend ainsi les résultats de la conférence d’Istanbul tenue en octobre dernier, où les présidents français, russe et turc et la chancelière allemande avaient examiné ensemble les moyens de régler la crise en Syrie, conclut cet expert.


La Sûreté générale a annoncé hier qu’environ 90 000 réfugiés syriens établis au Liban étaient rentrés chez eux depuis juillet. Dans un communiqué, cet organisme précise que « depuis juillet 2018, le nombre de déplacés syriens qui sont retournés en Syrie, à la faveur des facilités accordées par la SG aux frontières pour les encourager à rentrer, s’est élevé...

commentaires (3)

Même s'il y en avait que la moitié , je serai fier de ce que le Liban , mon pays de sang réussit à organiser par ses propres moyens , et m'abstiendrait d'ironiser sur l'efficacité , prouvant mon "éloignement" génétique de cette question .

FRIK-A-FRAK

13 h 06, le 03 novembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Même s'il y en avait que la moitié , je serai fier de ce que le Liban , mon pays de sang réussit à organiser par ses propres moyens , et m'abstiendrait d'ironiser sur l'efficacité , prouvant mon "éloignement" génétique de cette question .

    FRIK-A-FRAK

    13 h 06, le 03 novembre 2018

  • ON N,A ENTENDU CHAQUE FOIS QUE 2 A 4 CENTS SYRIENS RETOURNES. D,OU EST VENU CE CHIFFRE DE 90.000.- ? DONNEZ LES DETAILS ET LES NOMS... SI C,EST VRAI. INCHALLAH BIROUHOU KELLON !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 24, le 03 novembre 2018

  • "90 000 Syriens sont rentrés chez eux depuis juillet", soit 1/40 des effectifs en 4 mois. A ce rythme, il nous faut encore 13 ans au moins, et ce, sans tenir compte des naissances qui auront eu lieu entre temps!

    Yves Prevost

    06 h 54, le 03 novembre 2018