X

La Dernière

Le Liban en lettres majuscules avec Mounia Akl

DistinctionS
C.K. | OLJ
12/10/2018

Mounia Akl a remporté le prix du développement à Malmö pour son long-métrage en développement, Costa Brava Lebanon, produit par Georges Schoucair et Myriam Sassine (Abbout Productions), en coproduction avec la France et la Suède (Olivier Guerpillon). La jeune cinéaste a développé ce scénario de long-métrage l’année qui a suivi la sélection de son court-métrage Submarine au Festival de Cannes (Cinéfondation). Coécrit avec son amie la scénariste espagnole Clara Roquet, rencontrée à l’Université Columbia à New York lors de leurs masters respectifs, Costa Brava Lebanon est un sujet social qui évoque à la fois le problème des ordures au Liban mais aussi la déconfiture des rapports familiaux. Pour ce « work in progress », Mounia Akl a décroché l’année dernière une résidence du Festival de Cannes à Paris, durant 5 mois, pour développer une nouvelle version du scénario, et a remporté le prix CNC de développement lors du 71e Festival de Cannes. Elle a également été sélectionnée au Torino Film Lab pour une session sous le patronage, entre autres, de Cristian Mungiu. Le film sera tourné au Liban. Le parcours de Mounia Akl a été jusqu’à présent traversé de rencontres passionnantes et de travail acharné. Diplômée en architecture (Alba), la cinéaste vit entre Beyrouth et New York où elle a cofondé le collectif Breaking Wave Pictures. Après des études de mise en scène et scénario (MFA de l’Université de Columbia), elle enseigne la réalisation à l’université NHSI Northwestern à Chicago et à l’Université Columbia de New York où elle a été également l’assistante pédagogique de Richard Peña. Son court-métrage Submarine a participé à la sélection officielle du 69e Festival de Cannes, au South by Southwest, au Festival international du film de Toronto et au Festival international du film de Dubaï où il a remporté le prix du jury. En 2017, elle était l’une des quatre réalisatrices choisies pour représenter le Liban à la Quinzaine des réalisateurs du 70e Festival de Cannes. Dans le cadre de cet événement baptisé Lebanon Factory, elle coécrit et coréalise El Gran Libano avec le réalisateur costaricien Neto Villalobos. Le film a été projeté au Festival du film de Sarajevo et sera présenté au BFI.


À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Nous, sales Arabes...

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah entame « la quatrième phase » de son parcours

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué