Nos Lecteurs ont la Parole

Compteurs surréalistes

Nicolas SBEIH
OLJ
09/10/2018

Mis à part le bénéfice que les consommateurs pourraient en tirer, il y a quelque chose d’ubuesque dans cette initiative du ministre de l’Économie concernant les générateurs privés. Il s’est attelé à réglementer l’activité de ces générateurs, qui, rappelons-le, sont illégaux puisque la production d’électricité est un monopole d’EDL. L’initiative est de contraindre ces fournisseurs privés de courant d’installer des compteurs chez leurs abonnés. Les premières contraventions sont tombées au premier octobre, juste après le délai qu’il avait fixé. Le lendemain, il a tenu à féliciter les équipes des inspecteurs du ministère en tenant des propos du pur jus surréaliste : « Nous sommes dans un ministère qui se respecte (…), chacun de vous représente la légalité libanaise (…), ce que vous ferez dans les prochains jours consiste à faire régner l’autorité de l’État sur tout le territoire libanais… »

En termes plus clairs, le ministre, gonflant sa poitrine au possible et soutenu par tout l’appareil étatique, semble dire aux propriétaires des générateurs : « Nous sommes incapables d’accomplir notre devoir et de fournir le courant, soit ; votre activité est à la base illégale, soit ; mais ce n’est pas pour cela qu’elle ne doit pas être réglementée ; on est dans un État de droit et sous une autorité publique qui se respecte, donc dorénavant toute activité illégale doit être réglementée ; terminée l’époque où on pouvait pratiquer un travail illicite dans le chaos ; tout un chacun peut être au-dessus des lois mais pas au-dessus des règles que nous décidons. » Une nouvelle école juridique est née.


À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué