Rechercher
Rechercher

Aïn el-Héloué

Les forces palestiniennes veulent remettre Mohammad Arkoub aux autorités

La force conjointe palestinienne chargée de la sécurité des camps de réfugiés a annoncé samedi son intention d’arrêter l’islamiste Mohammad Arkoub et de le remettre aux renseignements de l’armée, ainsi que toutes les personnes recherchées par la justice se trouvant dans le camp de Aïn el-Héloué, dont le père de Mohammad Arkoub, l’islamiste Bilal Arkoub. Les factions palestiniennes assurent qu’elles « ne reviendront pas sur cette décision parce que la sécurité du camp est plus importante que toute chose », a-t-on appris d’un responsable palestinien cité par l’agence al-Markaziya. « Nous ne pouvons plus nous taire sur le meurtre de Haytham Saadi ni sur les autres crimes de Mohammad Arkoub et de son père contre le mouvement Fateh et les habitants du camp », a indiqué le responsable.

Mohammad Arkoub est accusé du meurtre de Haytham Saadi, un habitant de Aïn el-Héloué, tué le 15 septembre dernier. La victime a été enterrée hier dans le cimetière de Darb al-Sim, malgré le refus de sa famille d’organiser ses funérailles avant que le principal suspect du meurtre n’ait été livré aux autorités.

Pendant deux semaines, les habitants de Aïn el-Héloué avaient observé plusieurs sit-in, afin de réclamer que Mohammad Arkoub soit livré aux autorités. Ce dernier est protégé par le groupe islamiste de Bilal Badr.


La force conjointe palestinienne chargée de la sécurité des camps de réfugiés a annoncé samedi son intention d’arrêter l’islamiste Mohammad Arkoub et de le remettre aux renseignements de l’armée, ainsi que toutes les personnes recherchées par la justice se trouvant dans le camp de Aïn el-Héloué, dont le père de Mohammad Arkoub, l’islamiste Bilal Arkoub. Les factions...

commentaires (0)

Commentaires (0)