X

Liban

Raï : Les dirigeants chrétiens ne veulent pas d’une réunion à Bkerké

Tournée pastorale
OLJ
01/10/2018

Le patriarche maronite Béchara Raï a redit hier que s’il n’a pas invité à Bkerké les dirigeants chrétiens à une réunion d’entente sur la forme que doit prendre le gouvernement, c’est parce qu’il a senti qu’ils n’en voulaient pas. Le chef de l’Église maronite, qui entame aujourd’hui la dernière partie de sa tournée pastorale au Canada, a de nouveau appelé au cours de ses nombreuses rencontres avec la diaspora libanaise à la formation d’un gouvernement d’urgence composé de personnalités « neutres » qui mettront en place les réformes de la conférence CEDRE afin de relancer l’économie. « Le gouvernement actuel n’a réussi à rien réaliser, que ce soit au niveau du dossier de l’électricité ou de la gestion des déchets », a-t-il lancé.

Le patriarche Raï a quitté hier Montréal pour Toronto, accompagné notamment de l’évêque de l’évêché de Saint-Maron (Montréal), Marwan Tabet, et du père Tony Fakhri. Le patriarche prendra ce soir l’avion pour Rome, et ne rentrera au Liban qu’à fin du mois d’octobre. À Rome, il participera aux travaux du synode des évêques consacré à la pastorale des jeunes.

Le patriarche et la délégation qui l’accompagne ont rencontré à Montréal des jeunes de la diaspora maronite. Ceux-ci ont fait part à Mgr Raï de leurs soucis, dont notamment la question du droit de la femme libanaise de transmettre sa nationalité à ses enfants, les enjeux de la démographie et les moyens d’une prédication sans peur de l’autre. De son côté, le patriarche a exhorté les jeunes à préserver leur identité tout en étant un élément actif dans la société. Mgr Raï a ensuite présidé une messe à leur intention en la cathédrale Saint-Maron de Montréal. Dans son sermon, il a insisté sur l’importance de l’attachement aux valeurs spirituelles et aux enseignements du Christ. « Il suffit, ensuite, de se laisser renouveler par l’Esprit saint », a-t-il ajouté.

Relevons que la paroisse de Saint-Maron à Montréal a organisé un dîner en l’honneur du patriarche au Château Royal – Laval, auquel assistaient la ministre canadienne du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie Mélanie Joly, représentant le Premier ministre, le ministre de la Santé Gaétan Barette, représentant le Premier ministre du Québec, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix et enfin le consul du Liban à Montréal, Antoine Eid.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants