X

Liban

Les enseignants contractuels de nouveau dans la rue

Éducation

La commission parlementaire de l’Éducation a remplacé le dossier des enseignants, qui figurait à l’ordre du jour, par celui des élèves syriens.

OLJ
19/09/2018

Le comité des enseignants contractuels de l’enseignement de base officiel a organisé hier un sit-in, place Riad el-Solh dans le centre-ville de Beyrouth, alors que se tenait, place de l’Étoile, la réunion de la commission parlementaire de l’Éducation. Ce sit-in visait à réitérer les revendications du comité et à dénoncer l’altercation qui avait opposé, jeudi dernier, les enseignants aux forces de l’ordre.Ont pris part notamment au sit-in Paula Yacoubian, députée de Beyrouth, Béchara Asmar, président de la Confédération générale des travailleurs du Liban (CGTL), Hanna Gharib, président du Parti communiste, ainsi que des représentants des bureaux pédagogiques des Forces libanaises, du Parti syrien national social, du Parti communiste, du mouvement Amal et du Hezbollah. Le sit-in a pour objectif de « demander aux forces de l’ordre de respecter la Constitution et les lois qui permettent aux citoyens de manifester et qui garantissent la liberté d’expression et d’opinion », a affirmé Nisrine Chahine, présidente du comité. Jeudi dernier, une altercation avait éclaté lorsque les forces de l’ordre avaient empêché les enseignants qui manifestaient devant le ministère de l’Éducation de dresser des tentes dans la rue devant le siège de l’administration. Mme Chahine a expliqué que le rassemblement vise également à « appeler le ministère de l’Intérieur et les personnes concernées dans le corps militaire à mener les enquêtes nécessaires » sur ce qui s’est passé jeudi dernier. Elle a appelé le chef de l’État, le président de la Chambre et le Premier ministre à « donner des instructions claires et fermes aux forces de l’ordre pour ne pas porter atteinte aux citoyens, notamment aux enseignants », soulignant que « la politique de répression n’est pas digne du Liban ».

Elle a affirmé que les enseignants continueront à réclamer leurs droits, à savoir leur titularisation et l’application de la nouvelle grille des salaires dont ils n’ont toujours pas bénéficié.

S’adressant aux parlementaires membres de la commission de l’Éducation et au ministre sortant de l’Éducation, Marwan Hamadé, Mme Chahine s’est demandée si les événements de jeudi dernier ne méritaient pas « d’être dénoncés » et « s’il était possible, après les insultes dont ont fait l’objet les enseignants, que le dossier des contractuels ne soit pas mis à l’ordre du jour de la séance parlementaire de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur », qui s’est tenue hier, et qu’il soit « remplacé par celui des élèves syriens ». Hier, la séance, présidée par Bahia Hariri, a en effet été consacrée à la situation des élèves syriens sur base des statistiques et des études menées par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Par ailleurs, Fayçal Karamé, député de Tripoli, a dénoncé l’atteinte aux enseignants. Dans un communiqué, il a affirmé que leurs revendications « sont un droit légitime » et s’est déclaré « solidaire » avec leur cause. Il a appelé le gouvernement à « rendre justice aux enseignants de manière légale ». « Si le pays est paralysé en raison du gouvernement, rien n’empêche le législatif de décider à leur rendre justice », a-t-il conclu, soulignant que « la réduction du gaspillage et de la corruption suffira à assurer les fonds nécessaires pour titulariser les enseignants contractuels ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué