Nos Lecteurs ont la Parole

Avant Litvinenko et Skripal...

par Sylvio LE BLANC
OLJ
10/08/2018

Ce n’est pas d’hier que Moscou intoxique des ennemis du communisme comme Litvinenko et Skripal.
Le cinéaste Costa-Gavras écrit dans ses passionnants Mémoires ce qui suit : les armées du pacte de Varsovie – c’est-à-dire les Soviétiques –, tanks en tête, envahissent la Tchécoslovaquie, annihilant ce qu’on appelait « le Printemps de Prague ». [Yves] Montand est furieux : « Ils recommencent ! » Je n’étais pas étonné, jugeant cette occupation comme la suite naturelle de la décadence du régime soviétique. Grosse surprise, le secrétaire général du Parti communiste français, Waldeck Rochet, désapprouve « l’intervention soviétique ». Quelque temps après, il est invité à Moscou. Il en est revenu avec une maladie « neurovégétative » qui l’a éloigné du parti et de la politique. Aragon lui aurait, paraît-il, conseillé de ne pas aller en URSS.
À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont mis le grappin sur des nazis qui avaient conçu la technologie des V1 et des V2. L’Union soviétique a aussi mis le grappin sur des scientifiques nazis de premier plan. Leur influence se ferait-elle encore sentir aujourd’hui en Russie ?
 
Sylvio LE BLANC
Montréal -Québec

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué