Liban

Bassil défend les libertés et...prépare une charte des médias

OLJ
09/08/2018

Au lendemain de la convocation par la police de l’activiste Yara Chehayeb, suite à une plainte déposée contre elle par le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, parce qu’elle avait dit sur Twitter que le problème du Liban se résume aux « complexes psychiques » de M. Bassil, ce dernier a réagi de façon contrastée. D’un côté, il a estimé « intolérable d’arrêter une personne et l’empêcher de donner son avis ». « Bien au contraire, il faut élargir les libertés individuelles, afin d’exercer des pressions sur les responsables qui manquent à leurs devoirs », a-t-il dit. S’exprimant mardi à l’issue de la réunion hebdomadaire du bloc du Liban fort dirigé par le CPL, M. Bassil s’est toutefois indigné, d’autre part, de ce qu’il a appelé « l’anarchie régnant dans les médias », la qualifiant d’« intolérable ». Faisant état d’« organes médiatiques qui ne sanctionnent pas les auteurs de fausses accusations, d’incitations au meurtre ou d’atteintes à la dignité et à la réputation des gens », M. Bassil a fait savoir que son parti entendait présenter une « charte des médias » pour « définir des garde-fous éthiques ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants