X

Liban

Le général italien Del Col prend la tête de la Finul

Liban-Sud

La ministre italienne de la Défense, Elisabetta Trenta, présente au Liban à l’occasion de la passation des pouvoirs, évoque une contribution de son pays en faveur de l’armée.

OLJ
08/08/2018

La passation des pouvoirs à la tête de la Finul entre le général irlandais Michael Beary et son successeur, le général italien Stefano Del Col, a eu lieu hier lors d’une cérémonie organisée au quartier général de la force intérimaire des Nations unies, à Naqoura.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre Nicolas Tuéni, représentant le président de la République et le Premier ministre, du député Ali Bazzi, représentant le président du Parlement, de la ministre italienne de la Défense, Elisabetta Trenta, qui a fait le déplacement à cette occasion, du mohafez du Sud Mansour Daou, représentant le ministre de l’Intérieur, de l’ambassadrice des États-Unis Elizabeth Richards, de l’ambassadeur d’Italie Massimo Marotti, du commandant en chef de l’armée, le général Joseph Aoun, du chef d’état-major de l’armée italienne, le général Claudio Graziano, du chef des opérations adjoint de l’armée irlandaise, ainsi que de nombreuses autres personnalités.
Le général Beary a prononcé un discours dans lequel il a remercié tous ceux qui ont collaboré avec lui, saluant notamment le gouvernement libanais pour « son soutien constant envers la Finul et son engagement dans l’application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité ». Il a dit avoir « observé avec admiration l’amélioration des capacités de l’armée libanaise, qui a prouvé sa capacité à défendre les frontières du Liban et à mener des opérations conjointes avec la Finul ».
Pour sa part, le général Del Col a fait remarquer que, « en collaboration avec les différents partenaires, nous avons réussi à maintenir le calme et la stabilité durant douze ans le long de la ligne bleue, dans des circonstances extrêmement difficiles ». Le général Del Col, qui a eu une longue carrière dans l’armée italienne, a déjà occupé des postes de commandement du bataillon italien de la Finul en 2014-2015 et en 2008. « Sous mon commandement, la Finul continuera à œuvrer autant que possible pour renforcer le Liban et pour le peuple libanais en prévision de tout événement qui pourrait survenir dans la région », a-t-il poursuivi. Il s’est également engagé « à faire en sorte que le commandement de la Finul suive la même voie qui mène vers l’application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité ».

Renouvellement du mandat « dans les mêmes conditions »
De son côté, la ministre italienne a inspecté le contingent italien de la Finul, dans son QG à Chamah, dans le caza de Tyr, en compagnie du général Del Col. Elle s’est enquise de leur mission sur le terrain, saluant « la facilité avec laquelle les soldats italiens se sont adaptés à la société du Liban-Sud, entretenant d’excellentes relations avec les habitants ».
Mme Trenta a également été reçue par le chef de l’État Michel Aoun au palais de Baabda hier. À cette occasion, M. Aoun a réitéré « la demande libanaise d’un renouvellement du mandat de la Finul dans les mêmes conditions, que ce soit en ce qui concerne la nature de la mission, le nombre de troupes et le budget », évoquant les menaces israéliennes continues contre le Liban. Sur un autre plan, le président a parlé du retour des déplacés syriens dans leur pays, souhaitant « une aide italienne dans ce domaine ».
La ministre italienne, pour sa part, a exprimé le soutien de son pays à la demande libanaise de renouvellement du mandat de la Finul dans les mêmes conditions. Elle a communiqué au président « la volonté du gouvernement italien de renforcer les capacités des institutions libanaises, notamment l’armée, sur les deux plans de la formation et de l’équipement ». Elle a également affirmé que son gouvernement était prêt à contribuer à alléger le poids de la présence massive des réfugiés syriens au Liban.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement se réunit aujourd’hui, mais la crise de confiance est trop profonde

Commentaire de Anthony SAMRANI

Le réveil d’une nation

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants