X

Liban

Apprendre à contempler le ciel, le temps d’une nuit

Reportage

Plus de 400 néophytes se sont retrouvés à Beit-Méry vendredi soir pour observer la plus longue éclipse lunaire du siècle.

30/07/2018

Il est 20h00. Une horde d’enfants, accompagnés de leurs parents, envahissent le terrain de football du Club sportif des Frères à Beit-Méry pour assister à la « soirée astro » organisée par UniversCiel. Armés de télescopes, de jumelles et de t-shirts sur lesquels il est inscrit « La ferme des étoiles », les organisateurs sont très inquiets, compte tenu des innombrables nuages apparents. L’éclipse devrait être bientôt visible, mais il est impossible de voir une quelconque étoile.

Heureusement, vers 23h00, le ciel se dégage. Juste à temps pour observer l’éclipse lunaire totale, qui a duré 1h43 minute, la plus longue du siècle. La lune variant d’un teint orangé à rouge écarlate a offert un réel spectacle à la foule. À ses côtés, la planète Mars, plus scintillante que jamais, a permis aux plusieurs centaines de participants de passer une soirée hors du commun. « Mars ne sera pas aussi brillante et aussi proche de la Terre jusqu’en 2050 », souligne le président de l’association libanaise UniversCiel Jean-Pierre Saghbini, ravi que le ciel se dévoile peu à peu.


Rester curieux
Pour encourager les jeunes à la science, plusieurs activités sont prévues au programme. À 20h30, les enfants se regroupent autour de Jean-Pierre Saghbini. En pointant un dispositif métallique, il explique aux enfants le fonctionnement des fusées à eau. Après un décompte bien attendu, les petites fusées s’envolent dans les airs, et les enfants se dispersent pour essayer de les rattraper. Excités de voir des engins volants, ils sautent partout, sourire au visage. C’est la cacophonie, synonyme d’une première activité réussie.

S’ensuit une présentation sur l’astronomie par un mathématicien et physicien des particules, Paul Soueid. À l’aide d’un diaporama sur un projecteur, il explique brièvement ce que sont le système solaire, les planètes, les différentes galaxies, les constellations et les éclipses solaires et lunaires. Pour lui, vulgariser la science aux plus petits tout comme aux plus grands est essentiel pour que ceux-ci puissent apprécier une soirée astronomique. « C’est un événement astronomique très rare. Mon exposé permet aux personnes qui regardent l’éclipse lunaire de comprendre ce qu’elles vont voir », explique Paul Soueid, en se faisant interrompre par des cris de joie liés aux quelques étoiles qui transparaissent au travers des nuages.
Pour le mathématicien, c’est la période de questions qui est la plus passionnante. Les enfants se lèvent, prennent le microphone et l’interrogent sur la composition du Soleil, sur les planètes, sur les météorites et sur les extraterrestres. « Leurs questions sont très intéressantes, puisqu’ils essaient d’expliquer un phénomène qu’ils voient, mais qu’ils ne sont pas capables de décrire. Cela leur permet d’alimenter leur curiosité, et ainsi de ne pas la perdre », explique-t-il, engoué par l’intérêt des enfants pour l’astronomie.


Soif du plein air
En organisant ce genre de soirée, les membres d’UniversCiel souhaitent transmettre leur passion pour l’astronomie à la jeunesse. « À cause des technologies, les enfants ont perdu l’habitude de regarder le ciel. Nous voulons leur donner la chance d’apprendre l’astronomie pour qu’il y ait un changement dans la mentalité libanaise casanière », souligne l’un des membres fondateurs de l’organisation, Serge Soueid. Même constat pour un participant à l’événement, Paul Gannagé. « Il faut continuer à organiser des séances d’observation afin de sensibiliser les jeunes à la science », commente-t-il, en louant ce genre d’initiative. Pour la jeune Marilyn de 16 ans, qui est venue à l’événement avec toute sa famille, la soirée lui a permis de mieux comprendre ce qu’elle a pu observer dans le ciel. « J’apprends beaucoup, constate-t-elle. L’éclipse est magnifique et c’est un phénomène rare que je ne connaissais pas. » Son amie Christina, 14 ans, est du même avis. « L’événement a attisé ma curiosité. Maintenant, j’ai envie de découvrir beaucoup plus sur les étoiles, l’atmosphère et les planètes », affirme-t-elle, les yeux brillants, en attendant dans la file pour pouvoir observer l’éclipse lunaire à travers un télescope.

Au Liban, plusieurs personnes déplorent le manque d’intérêt envers ce genre d’événements scientifiques. « La soif du plein air manque aux Libanais. L’astronomie devrait être beaucoup plus valorisée et devrait devenir culturelle. Les organisateurs ont du mérite », explique un ancien scout, Didier Sloukgi, qui est venu avec sa famille. Pour son cousin, Georges Sloukgi, ancien scout aussi, c’est le gouvernement qui devrait encourager davantage ces événements. « Dans plusieurs pays, il y a toujours un député qui assiste aux événements scientifiques. Nous aurions bien voulu qu’il y ait plus d’intérêt pour promouvoir ce genre d’activité dans un cadre scolaire, déplore-t-il. Il faut éveiller la curiosité intellectuelle des jeunes. »

Dans une ambiance très accueillante, les enfants tout comme les grands, mankouché et thé à la main, ont pu contempler la Voie lactée et apprendre quelques notions astronomiques lors de la soirée. Malgré la météo qui n’a pas permis de voir l’éclipse lunaire à son complet, pour Jean-Pierre Saghbini, cet événement est une réussite. « Je suis très content puisque l’intérêt pour l’astronomie est là. Je suis aussi très surpris par le grand nombre de personnes venues », souligne-t-il, fier d’expliquer le prochain événement qui est organisé : une nuit de camping à Tannourine pour observer les Perséides, une pluie d’étoiles filantes à la mi-août.


Lire aussi
Et vous, qu’avez-vous demandé à la Lune ?


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE COSMOS C,EST NOTRE ORIGINE ET C,EST AUSSI NOTRE DESTINEE ! L,HOMME A TOUJOURS LEVE LA TETE VERS LE CIEL POUR REVER ET POSER DES QUESTIONS.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Influence interne du Hezbollah : deux facteurs suscitent des inquiétudes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué