Protestation

Sit-in à l’Hôtel-Dieu de France pour dénoncer l’agression contre un médecin

Réagissant à l’agression d’un médecin par le fils d’un patient, le corps infirmier et médical de l’Hôtel-Dieu de France a observé, hier, un sit-in dans le hall de l’HDF, en présence du président de l’ordre des médecins, Raymond Sayegh, et du président du syndicat des propriétaires d’hôpitaux privés, Sleiman Haroun, entre autres.
Lundi soir, un jeune homme de 20 ans, qui accompagnait son père malade, a roué de coups le chef des urgences à l’Hôtel-Dieu de France, Chadi Sabbagh. M.
Sayegh a dénoncé, lors de son discours, « l’agression barbare » contre un médecin de l’HDF, soulignant que cet incident est le troisième de ce genre en un seul mois. Les deux précédents ayant eu lieu à l’hôpital Saint-Georges des grecs-orthodoxes et à l’hôpital Universal à Ras Baalbeck.
Dans ce cadre, M. Sayegh a appelé les instances sécuritaires et judiciaires à prendre des mesures dissuasives à l’encontre de tous ceux qui s’en prennent au corps médical, qu’il s’agisse d’une agression verbale ou physique. De son côté, le président du conseil médical de l’HDF, le Dr Élie Chelala, a rappelé que la relation entre le patient et le médecin doit être basée sur la confiance et le respect.
L’ordre des infirmières et infirmiers au Liban a, pour sa part, exprimé sa solidarité avec l’ordre des médecins. « Selon une étude effectuée en 2012, 62 % du corps infirmier au Liban ont été victimes d’agressions verbales et 10 % d’agressions physiques », a-t-il rappelé dans un communiqué.


Réagissant à l’agression d’un médecin par le fils d’un patient, le corps infirmier et médical de l’Hôtel-Dieu de France a observé, hier, un sit-in dans le hall de l’HDF, en présence du président de l’ordre des médecins, Raymond Sayegh, et du président du syndicat des propriétaires d’hôpitaux privés, Sleiman Haroun, entre autres.
Lundi soir, un jeune homme de 20...

commentaires (0)

Commentaires (0)