Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Velayati en Russie : L’Iran quittera l’Irak et la Syrie si les deux pays le demandent

Vladimir Poutine et Ali Akbar Velayati à Moscou le 12 juillet. Sputnik/Alexei Druzhinin/Kremlin via Reuters

Ali Akbar Velayati, proche conseiller de l’ayatollah Ali Khamenei, a affirmé jeudi à Moscou, à l’issue d’un entretien avec le président russe Vladimir Poutine, que son pays quittera l’Irak et la Syrie si les deux pays le demandent. Il a ajouté que l’Iran et la Russie allaient continuer à coopérer en Syrie, où les deux pays soutiennent le régime du président Bachar el-Assad.
 « Notre guide (Ali Kahmenei, NDLR) accorde de l’importance au renforcement des relations avec la Russie, un partenaire stratégique, cela va se poursuivre », a souligné M. Velayati, selon des propos rapportés par l’agence Reuters. L’ex-ministre des Affaires étrangères iranien a ajouté que son entretien avec le président Poutine était « très constructif et amical », annonçant que Moscou allait « investir dans le secteur pétrolier iranien ». MM. Poutine et Velayati ont notamment discuté de la situation en Syrie. M. Velayati a, sur ce point, affirmé que « l’Iran et la Russie partagent les mêmes vues sur la Syrie ». « L’Iran et la Russie vont continuer de coopérer en Syrie », a ajouté le responsable iranien. M. Velayati a également affirmé que Téhéran retirerait immédiatement ses « conseillers militaires » de Syrie et d’Irak si ces deux pays le demandaient. « La présence de l’Iran et de la Russie en Syrie protégera le pays de groupes terroristes et des agressions américaines (...). Nous sommes prêts à nous retirer immédiatement si les gouvernements irakien et syrien le demandent, mais pas en raison de pressions américaines ou israéliennes », a-t-il déclaré. Le chef de l’État russe, cité par M. Velayati, a de son côté « souligné l’importance de la coopération politique et au niveau de la défense entre Moscou et Téhéran en Syrie ». Ali Velayati a dans ce contexte annoncé que les présidents russe, iranien et turc se réuniraient « bientôt à Téhéran lors d’un sommet ».


Ali Akbar Velayati, proche conseiller de l’ayatollah Ali Khamenei, a affirmé jeudi à Moscou, à l’issue d’un entretien avec le président russe Vladimir Poutine, que son pays quittera l’Irak et la Syrie si les deux pays le demandent. Il a ajouté que l’Iran et la Russie allaient continuer à coopérer en Syrie, où les deux pays soutiennent le régime du président Bachar...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut