X

À La Une

Twitter bloque des comptes du Hezbollah en Israël

Dans la presse

"Cette décision intervient deux semaines après une lettre envoyée par le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, au patron de Twitter", rapporte le journal israélien Haaretz.

OLJ
03/07/2018

Twitter a bloqué en Israël plusieurs comptes appartenant au Hezbollah et au Hamas palestinien, suite à une demande des autorités israéliennes qui considèrent ces groupes comme terroristes, rapporte la presse israélienne, notamment le quotidien Haaretz.

Le journal explique sur son site que le réseau social "a bloqué en Israël deux comptes appartenant au Hamas et fermé et bloqué environ 35 comptes appartenant au Hezbollah et au Hamas". "Cette décision intervient deux semaines après une lettre envoyée par le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, au patron de Twitter, dans laquelle il affirme que le réseau social a été +très peu réactif aux demandes des autorités israéliennes qui réclament la fermeture des comptes terroristes et le retrait des contenus qu'ils publient", écrit le Haaretz.

"Permettre à des terroristes d'opérer librement et de diffuser leurs messages via votre plateforme pourrait contrevenir aux lois israéliennes sur le soutien aux organisations terroristes", a prévenu le ministre israélien dans sa lettre à Twitter.

Dans son courrier, Gilad Erdan a fourni au réseau social une liste de comptes qui appartiendraient au parti chiite libanais et au mouvement palestinien, menaçant d'actions en justice s'ils n'étaient pas fermés, explique le Haaretz.

Le journal apporte toutefois peu d'informations concernant ces comptes. Il ne cite qu'un seul exemple, celui du compte @hamasinfo, qui n'est plus accessible en Israël. Toutefois, ce compte reste accessible en dehors du territoire israélien, explique le Haaretz, avec une mention "Attention, ce compte peut contenir des informations potentiellement sensibles".

Durant l'été dernier, de nombreux comptes Twitter affiliés au Hezbollah et qui retransmettaient des informations sur la bataille que livrait le parti chiite aux groupes jihadistes à la frontière avec la Syrie étaient régulièrement fermés par le réseau social.


Lire aussi

Netanyahu aux Iraniens : Faites ce que votre équipe a fait face à Ronaldo


Pour mémoire

Facebook ferme la page du "média de guerre" du Hezbollah

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Apprendre à vivre sans les Américains

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants