Rechercher
Rechercher

Sport - Football / Mondial – 8es de finale

La Russie tient ses quart(ier)s

La Croatie élimine le Danemark aux tirs au but, tout comme la Sbornaïa contre la Roja.

Le héros russe se nomme Igor Akinfeev, le gardien de la Sbornaïa qui a stoppé les tirs au but de Koke et Iago Aspas, ici célébrant la victoire contre l’Espagne avec ses coéquipiers qui, eux, se mettent à plat ventre devant lui. François-Xavier Marit/AFP

C’était la première séance de tirs au but du Mondial de foot : l’Espagne et la Russie n’ont pu se départager, hier après-midi, au terme de la prolongation de leur 8e de finale (1-1). Et grosse surprise, la Sbornaïa s’est qualifiée pour les quarts de finale de son Mondial en éliminant la Roja (4-3 t.a.b.). Le héros russe se nomme Igor Akinfeev, qui a stoppé les tirs de Koke et Iago Aspas. La Russie peut-elle refaire le coup de l’Euro 2008 où elle avait atteint les demi-finales ? Elle a en tout cas pris sa revanche sur l’Espagne, qui l’avait éliminée il y a dix ans.
Et voilà encore un ténor au tapis ! L’Espagne, championne du monde 2010, a été éjectée par une surprenante Russie, qui a déjoué les pronostics alors que personne ne pariait sur la Sbornaïa, terne et inféconde avant le Mondial. Un chiffre, à lui seul, traduit l’inefficacité espagnole : les joueurs de la Roja ont réussi 1 029 passes contre 202 pour leurs adversaires, cinq fois plus. L’approche tactique de la Sbornaïa, elle, était claire… laisser le ballon à l’adversaire, en attendant la séance de tirs au but. La compétition russe aura donc été sans pitié pour les places fortes du foot planétaire : l’Allemagne, tenante du titre (éliminée en poules), le Portugal, champion d’Europe en titre (8es), et l’Argentine, vice-championne du monde en titre (8es, voir par ailleurs). Autre petit événement : en entrant à la 97e minute, lors de la prolongation contre la Roja, Aleksandr Erokhin restera comme le premier 4e remplacement pour une même équipe dans l’histoire de la Coupe du monde. C’est une nouveauté de ce Mondial, une équipe peut procéder à un 4e remplacement en prolongation.
Aussitôt la rencontre terminée, le président russe Vladimir Poutine a félicité son équipe nationale. « Comme l’ensemble du pays, Vladimir Poutine a regardé le match du début jusqu’à la fin et a soutenu les nôtres », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. « Immédiatement après le match, Poutine a appelé (le sélectionneur russe Stanislav) Cherchesov, il a félicité toute l’équipe pour leur victoire impressionnante ainsi que l’entraîneur pour le fait que la stratégie qu’il avait choisie avait donné ce résultat », a ajouté M. Peskov. M. Poutine n’était pas présent dans le stade Loujniki de Moscou. Dans les tribunes se trouvait cependant le roi Felipe VI d’Espagne, que le président russe a appelé après le match pour « rendre hommage à la maîtrise et à la haute qualité de l’équipe espagnole », selon M. Peskov. D’après le Kremlin, le roi d’Espagne a ensuite félicité M. Poutine pour la victoire de l’équipe russe.
En soirée, la Croatie et le Danemark ont également joué les prolongations sans se départager (1-1) et ont donc dû en passer par la séance de tirs au but eux aussi, la seconde de cette Coupe du monde 2018. Et au final, les Vatreni (Flamboyants) ont de nouveau mérité leur surnom en éliminant les Danois (3-2 t.a.b.). En quarts, la Croatie affrontera la Russie.
Aujourd’hui, les affiches des 8es sont Brésil-Mexique (17h00, heure locale) et Belgique-Japon (21h00, heure locale).
Source : AFP

C’était la première séance de tirs au but du Mondial de foot : l’Espagne et la Russie n’ont pu se départager, hier après-midi, au terme de la prolongation de leur 8e de finale (1-1). Et grosse surprise, la Sbornaïa s’est qualifiée pour les quarts de finale de son Mondial en éliminant la Roja (4-3 t.a.b.). Le héros russe se nomme Igor Akinfeev, qui a stoppé les tirs de Koke...
commentaires (1)

bravo la Russie, un super match, bien merite

George Khoury

06 h 25, le 02 juillet 2018

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • bravo la Russie, un super match, bien merite

    George Khoury

    06 h 25, le 02 juillet 2018

Retour en haut