Liban

La grogne des fonctionnaires de l’aviation civile libanaise

Social
Pat. K. | OLJ
25/06/2018

Les personnes qui ont réussi les examens de l’aviation civile, fonctionnaires de quatrième catégorie, ont observé un sit-in hier sur la route du palais de Baabda pour appeler le président de la République Michel Aoun à signer le décret qui leur permet d’accéder à leurs postes, car il ne manque plus que sa signature pour que le texte entre en vigueur.


Quatre-vingt-huit personnes ont réussi les examens. Il s’agit de 80 musulmans et 8 chrétiens, qui seront répartis sur plusieurs postes à l’aéroport de Beyrouth, notamment aiguilleurs du ciel, météorologues, cartographes, techniciens électroniques et électriques. Il convient de signaler que de moins en moins de chrétiens s’intéressent à la fonction publique, et cela depuis la fin de la guerre du Liban. C’est ce qui explique le manque d’équilibre communautaire dans certains concours organisés par le Conseil de la fonction publique. Si les conditions idéales sont rassemblées, les personnes sélectionnées lors d’un concours devraient être équitablement réparties entre communautés chrétienne et musulmane (moitié de chrétiens et moitié de musulmans dans une même promotion, les premiers de chaque communauté étant sélectionnés pour atteindre ce fragile équilibre).


 « Notre avenir professionnel relève de ce décret qui aurait dû être signé par le chef de l’État il y a plus d’un mois. Nous détenons des diplômes universitaires, nous sommes avant tout libanais et nous avons passé avec succès et sans triche les examens supervisés par le Conseil de la fonction publique, qui est connu pour sa fiabilité et son sérieux. Quelle est la solution à notre problème si ce décret n’est pas signé et pourquoi faudra-t-il qu’on paie de notre avenir le respect des équations du partage communautaire quand tout a été fait selon les règles en vigueur ? » a souligné un communiqué distribué lors du sit-in.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de guerre israélienne contre le Liban, mais les options régionales restent ouvertes, selon Nasrallah

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.