X

À La Une

Décès de Jacques Saadé, fondateur du groupe CMA CGM

Disparition
OLJ/AFP
25/06/2018

Le fondateur de CMA CGM, Jacques Saadé, est décédé dimanche à l'âge de 81 ans, a annoncé le groupe français, numéro trois mondial du transport maritime. "Jacques R. Saadé avait consacré sa vie à CMA CGM. Visionnaire hors norme et entrepreneur unique, il avait fait de son groupe un leader mondial du transport maritime par conteneurs, n'ayant de cesse de le développer dans plus de 160 pays, tout en conservant sa dimension familiale et ses valeurs humaines", souligne le groupe dans son communiqué.

Le maire de Marseille a rendu hommage à l'"audace" et au "talent visionnaire" du fondateur du groupe de transport maritime. "Marseille perd l'un de ses plus prestigieux ambassadeurs et la France l'un de ses plus emblématiques porte-drapeaux économiques", a dit Jean-Claude Gaudin dans un communiqué. "J'ai appris avec tristesse le décès de Jacques Saadé, fondateur de @cmaCGM, entreprise familiale et fleuron français. Depuis la Chine, dont il a été l'un des premiers à anticiper l'immense potentiel, hommage à cet entrepreneur visionnaire", a, pour sa part, réagi sur Twitter le Premier ministre Edouard Philippe, en déplacement à Pékin.

Manuel Valls, son prédécesseur, a également rendu hommage à M. Saadé, saluant "un grand industriel et un visionnaire". Le ministre français des Affaires étrangères  Jean-Yves Le Drian a, quant à lui, évoqué sa "grande tristesse", saluant un "entrepreneur hors pair".


Jacques Saadé avait quitté il y a un an les manettes opérationnelles de l'empire familial : le 7 février 2017, le jour de ses 80 ans, il nommait son fils Rodolphe directeur général. Il lui avait confié la présidence du conseil d'administration neuf mois plus tard.

Quatre décennies plus tôt, en 1978, Jacques Saadé, né à Beyrouth et diplômé de la London School of Economics, avait posé la première pierre de ce qui allait devenir un géant du transport maritime. A l'origine, il fonde la Compagnie Maritime d'Affrètement (CMA) avec un seul navire et une ligne reliant Marseille à l'Italie, la Syrie et le Liban, dont il a fui la guerre civile avec sa famille, de tradition chrétienne orthodoxe. Ses bateaux traversent le Canal de Suez à partir de 1983, et il lance une ligne entre l'Europe du Nord et l'Asie en 1986, puis ouvre en 1992 le premier bureau commercial de CMA en Chine, à Shanghai. Le transport de containers fait le succès de CMA, qui mise également sur les acquisitions : il rachète la CGM dans le cadre de sa privatisation en 1996, Delmas en 2005, et CMA CGM devient à partir de 2006 le numéro trois mondial du secteur du transport maritime. Après une perte en 2016, le groupe avait largement renoué avec les bénéfices en 2017, dégageant 701 millions de dollars de bénéfice net pour un chiffre d'affaires de plus de 21 milliards de dollars.

Si plusieurs autres membres de la famille Saadé occupent des rôles clés dans l'entreprise, le rachat de CGM crée également une brouille entre Jacques Saadé et son frère cadet Johnny, qui s'affronteront devant les tribunaux jusqu'en 2014, la justice française donnant raison à Jacques Saadé.

Fait commandeur de la Légion d'Honneur de 2015 et commandeur dans l'ordre du Mérite maritime en 2017, le fondateur de CMA CGM était très lié à Marseille, où le siège social, conçu par la célèbre architecte Zaha Hadid, est devenu du haut de ses 147 mètres un symbole de la ville. Le groupe fondé par Jacques Saadé, qui dessert plus de 420 ports avec 500 navires, y emploie 2.400 personnes, sur les 30.000 salariés dans le monde. "Marseille est belle et la mer ressemble un peu à celle de Beyrouth. Tous les jours, je disais aux enfants: +On repart bientôt+", avait raconté le patron au Point en 2013, dans un rare moment de confidences.


Le Franco-libanais occupait la 228e place du dernier classement annuel des milliardaires du magazine Forbes, avec 7 milliards de dollars, un montant en hausse, selon le magazine. Il fut également distingué par le titre de Admiralitäts-Portugaleser (2013) l’une des plus hautes distinctions de la Ville de Hambourg. Il était Docteur Honoris Causa de l’Université Américaine du Liban, et Officier dans l’Ordre du Cèdre (Liban). Jacques R. Saadé s’est aussi vu décerner en 2014 par l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) un prix récompensant ses actions de développement économique, d’acteur de valorisation de l’image du bassin Méditerranéen, et de promotion de la paix et de la tolérance à travers le monde.


Quelques dates clés

1937 : Naissance au Liban.
1957 : Diplômé de la London School of Economics.
1978 : Jacques Saadé s’installe à Marseille et crée la CMA (Compagnie Maritime d’Affrètement).
1992 : Ouverture en Chine du premier bureau de la CMA, à Shanghai. La Chine devient la destination la plus importante du Groupe.
1996 : Jacques Saadé reprend la CGM (Compagnie Générale Maritime) suite à une opération de privatisation.
1999 : Fusion des deux entités CMA et CGM, donnant ainsi naissance au Groupe CMA CGM.
2004 : Le Groupe CMA CGM devient le 5ème armateur mondial.
2005 : Le Groupe CMA CGM devient le 3ème armateur mondial et le 1er armateur français.
2011:  CMA CGM se voit décerner le titre « Company of the Year » par le journal Lloyd’s List.
2015 : Jacques Saadé est élevé au grade de Commandeur de la Légion d’Honneur
2017 : Jacques Saadé nomme Rodolphe Saadé Directeur Général du Groupe CMA CGM
2017 : Jacques Saadé nomme Rodolphe Saadé Président Directeur Général du Groupe CMA CGM. Jacques Saadé devient Président Fondateur.
2018 :  Décès de Jacques Saadé le 24 juin à Marseille.


Lire aussi

Rodolphe Saadé : CMA CGM renforce sa présence au Liban

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jean Michael

Face a nos politiciens crapuleux, voila un monsieur qui nous fait relever la tete avec fierte d'etre libanais.
Qu'il repose en paix.

Antoine Sabbagha

Une vraie perte pour le Liban . Que son âme repose en paix .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UNE PERTE D,UN GEANT MARITIME. QUE SON AME REPOSE EN PAIX !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué