X

Culture

Ces divas qui donnent le « la »

SPECTACLE

Elles sont trois et portent le nom charmant de Divalala. Du 21 au 24 juin, elles seront au théâtre Monnot pour un spectacle 100 % féminin qui vous charmera et vous (en) chantera.

C.K. | OLJ
15/06/2018

Ils l’ont tous célébrée dans leurs chansons. De Patrick Juvet (Où sont les femmes ?) à Julio Iglesias (Vous les femmes) en passant par Julien Clerc (Femme je vous aime) et Serge lama (Femme, Femme, Femme), ils ont tous mis la gent féminine à l’honneur. C’est au tour de trois femmes, voire de trois Divalala, de reprendre les tubes de ces interprètes de la chanson française pour raconter les ébats et les débats amoureux d’une femme dans la quarantaine. Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens et Marion Lépine revisitent a capella la « variété ». Mêlant humour, prestations vocales et théâtrales, si elles n’ont pour tout instrument musical que leurs voix, des tubes en plastique ou des verres d’eau feront une incursion artistique qui surprendra le public. À l’instar des chansonniers, elles sont pourtant les pionnières d’un nouveau genre glam-rock. C’est Gabrielle Laurens qui est à l’origine de la naissance du trio. Diplômée d’un master de mise en scène à Nanterre, elle assiste Laurent Pelly pour monter l’Opéra de quat’sous à la Comédie française en 2011. Toutes trois se produisent, par la suite, dans la comédie musicale Coups de foudre coécrite par Laurens elle-même.
C’est à Avignon, en 2015, que le public tombe sous leur charme et celui de leurs Chansons d’amour traficotées. De la célibataire endurcie à la femme larguée, c’est avec un humour assaisonné d’un zeste de cynisme que ces demoiselles qui croquent la chanson, comme un bonbon acidulé, abordent le cap des 40 ans, reprenant Beyoncé, Sia, Ophélie Winter ou encore Souchon, Stromae et même Dalida.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlet HADDAD

Un sommet avec trois présidents seulement et beaucoup de non-dits

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Écoles fermées... et le numérique alors ?

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le Liban sépare ceux qui s’aiment

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué