Dernières Infos

Réfugiés syriens : la SG indique qu'elle n'a pas reçu du HCR les listes de noms demandées

Liban
OLJ
14/06/2018

La Sûreté générale libanaise a indiqué jeudi que le Haut-Commissariat pour les réfugiés de l'ONU ne lui avait toujours pas transmis de listes nominales des réfugiés syriens, qui permettraient à la SG de contrôler les passages de ces réfugiés aux frontières.

Dans un communiqué, la direction générale de la SG a précisé "ne pas avoir encore reçu du HCR les listes de noms des Syriens au Liban, malgré ses demandes pour obtenir de telles informations, qui lui permettraient de contrôler les mouvements de ces réfugiés de et vers la Syrie et de coopérer avec le HCR afin de prendre des décisions appropriées concernant les personnes traversant la frontière". 

Mardi, le ministre sortant des Affaires étrangères Gebran Bassil avait accusé le HCR de refuser de remettre aux autorités libanaises les informations à sa disposition concernant les réfugiés, des éléments susceptibles, selon lui, de permettre d’effectuer une distinction entre les réfugiés économiques et ceux qui sont au Liban pour des raisons politiques et sécuritaires.

À ce sujet, la représentante du HCR au Liban, Mireille Girard, a souligné dans un entretien à L'Orient-Le Jour qu’en vertu d’un accord avec le gouvernement libanais qui date de 2014 et qui porte sur le partage des données, "le HCR a remis au gouvernement les informations en sa possession, dont le ministère des Affaires sociales est désormais récipiendaire".

M. Bassil est en conflit ouvert avec le HCR qu'il accuse d'entraver le retour volontaire des réfugiés syriens dans leur pays. Le directeur de la SG, le général Abbas Ibrahim, avait annoncé dans le courant de la semaine dernière "oeuvrer au retour en Syrie" de quelque 3.000 réfugiés de Ersal (Békaa), en coordination avec le régime syrien. Cette opération a toutefois été reportée, ce qui serait dû selon certains, au fait que le régime syrien n’a pas encore donné son accord sur la liste des noms des personnes concernées.

Pour d’autres, ce report serait dû à la polémique entre le chef de la diplomatie et le HCR. Le premier accuse l'organisation internationale d'empêcher le retour des réfugiés et a gelé, la semaine dernière, les procédures de renouvellement des permis de séjour des employés du HCR, qui estime que tout retour en Syrie est prématuré, mais ne s'oppose pas à des retours volontaires. 

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les matchs d’aujourd’hui

  • Portugal
    Maroc

    20/06

    15h00 (GMT+3)

  • Uruguay
    Arabie Saoudite

    20/06

    18h00 (GMT+3)

  • Iran
    Espagne

    20/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué