Liban

Le chef du législatif appelle à la formation d’un gouvernement « harmonieux »

Le président de la Chambre recevant hier la délégation Kataëb à Aïn el-Tiné. Photo ANI

Le président de la Chambre, Nabih Berry, a appelé hier à la formation d’un gouvernement « harmonieux », selon des propos rapportés à l’agence al-Markaziya par des visiteurs ayant assisté aux rencontres du mercredi à Aïn el-Tiné. M. Berry a par ailleurs appelé à la raison dans le cadre de la répartition des portefeuilles, d’autant plus que l’accès aux ministères est, selon lui, comme tout autre poste officiel, une « désignation et non un honneur ».
« Les défis qui se posent à nous nécessitent la mise en place d’un gouvernement harmonieux capable de régler les problèmes dans l’intérêt du Liban et des Libanais. Ce genre de gouvernement doit avoir l’approbation de tous et ne pas écarter qui que ce soit », a dit M. Berry à ses visiteurs.
Sur l’élargissement du cabinet à 32 ministres pour inclure les alaouites et les syriaques, M. Berry s’est dit sceptique étant donné que la formation du cabinet en elle-même est problématique et que l’ouverture de ce dossier n’est pas souhaitable à l’heure actuelle.
Il convient de signaler que le chef du législatif a reçu hier les députés du Metn Samy Gemayel et Élias Hankache, ainsi que l’ancien ministre Salim Sayegh. Les discussions ont porté sur la nécessité de mettre en place la décentralisation administrative ainsi que la nécessité de redresser la situation économique du pays. « Le Premier ministre Saad Hariri dit qu’il y a des réformes économiques prévues lors de la conférence de Paris (CEDRE) qui doivent être appliquées. Je pense que le plus grand défi pour le prochain gouvernement sera celui de la situation économique », a affirmé M. Gemayel à l’issue de la réunion. Le chef du parti Kataëb a exprimé la crainte d’une « banqueroute de l’État d’ici à un an si des réformes radicales ne sont pas entreprises ».


Le président de la Chambre, Nabih Berry, a appelé hier à la formation d’un gouvernement « harmonieux », selon des propos rapportés à l’agence al-Markaziya par des visiteurs ayant assisté aux rencontres du mercredi à Aïn el-Tiné. M. Berry a par ailleurs appelé à la raison dans le cadre de la répartition des portefeuilles, d’autant plus que l’accès aux...

commentaires (0)

Commentaires (0)