X

Dernières Infos

Paroles d'électeurs, à Beyrouth I : "Je vote parce qu'il s'agit un devoir national que je n'ai pas pu remplir depuis 9 ans"

législatives libanaises 2018
C.A. | OLJ
06/05/2018

Emile Shouaa, 72 ans, vote dans un bureau à Tabaris, dans la circonscription de Beyrouth I, parce qu'il s'agit "d'un devoir national que je n'ai pas pu remplir depuis 9 ans".

Les bureaux de vote libanais ont ouvert dimanche matin pour les premières élections législatives au Pays du Cèdre depuis neuf ans, après une période marquée par des épisodes de paralysie politique et la guerre en Syrie, l'un de ses pays voisins. Depuis les dernières législatives, les députés ont auto-prorogé leur mandat à trois reprises. Les bureaux de vote ont ouvert à 07h00, heure locale, et fermeront à 19h00.

Harout et son épouse Annie, un couple d'origine arménienne de 65 ans, vont voter "pour le changement et la réforme, pour marquer (leur) présence et (leur) rôle et obtenir (leurs) droits".

Conformément à la nouvelle loi électorale ratifiée en décembre dernier, un système de représentation proportionnelle a été mis en place. Le nombre de circonscriptions a aussi été modifié et les Libanais de l'étranger ont été pour la première fois autorisés à voter. Depuis les élections de 2009, le Parlement a étendu à trois reprises son propre mandat, dont la durée originelle était de quatre ans. Les premiers résultats officieux sont attendus dans la nuit de dimanche à lundi.


Lire aussi

Législatives 2018 : Tout ce qu’il faut savoir en ce jour de vote


Retrouvez ici, notre espace dédié aux législatives libanaises

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà du ton violent, Nasrallah et Hariri maintiennent entrouverte la porte des négociations...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué