X

Liban

Les parents et amis de Wissam el-Hassan se rappellent des circonstances de son assassinat

Commémoration
OLJ
19/04/2018

Les parents, amis et compagnons de route de l’ancien directeur des services de renseignements des Forces de sécurité intérieure Wissam el-Hassan (assassiné le 19 octobre 2012 dans un attentat à la voiture piégée à Achrafieh) ont commémoré hier son anniversaire.
 Ils ont déposé une couronne de fleurs ainsi que des photos de l’officier martyr devant un mausolée érigé sur les lieux de l’attentat. Sur les photos, on pouvait lire : « Nous n’oublierons pas ceux qui ont comploté contre toi, ni ceux qui ont refusé de livrer les données téléphoniques (aux services de sécurité). Nous n’élirons pas ceux qui ne nous représentent pas. » Une allusion à peine voilée au ministre des Télécoms de l’époque, Nicolas Sehnaoui, vice-président du Courant patriotique libre aujourd’hui candidat à Beyrouth I (Achrafieh-Rmeil-Saïfi-Medawar).

Les accusations de Rifi contre Sehnaoui
Rappelons dans ce cadre que l’ancien ministre de la Justice Achraf Rifi, qui était à l’époque des faits directeur général des FSI, avait affirmé à l’époque dans des déclarations à la presse que M. Sehnaoui avait refusé, en tant que ministre des Télécoms, de livrer les données sur les communications téléphoniques aux services de sécurité alors que ces derniers avaient découvert que des criminels avaient tenté d’assassiner Wissam el-Hassan à quatre reprises sans succès, jusqu’à l’attentat d’octobre 2012 qui lui a coûté la vie. « Le ministre Sehnaoui a suspendu l’octroi aux services de sécurité des rapports sur les communications téléphoniques à partir du 16 janvier 2012, ce qui avait entravé l’action des services de sécurité », avait souligné le général Rifi.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Réformes : selon Kanaan, le moment est propice pour passer aux actes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.