Moyen Orient et Monde

Israël rejette toute restriction imposée par Moscou sur ses opérations en Syrie

Israël a gardé le silence hier à propos de sa participation au bombardement du 9 avril contre la base aérienne syrienne de Tiyas, près de la ville de Homs, après un article du New York Times affirmant que Tel-Aviv avait bien mené ce raid. Selon le journaliste du New York Times auteur de l’article, Thomas Friedman, les sept Iraniens tués appartenaient à la Force al-Qods, une force spéciale du corps des gardiens de la révolution islamique (pasdaran) chargée de superviser les opérations menées à l’étranger.
Si Israël n’a pas voulu commenter l’information, il a refusé hier toute restriction à sa liberté d’action militaire chez son voisin syrien de la part de la Russie ou d’un autre pays. « Nous allons garder une liberté d’action totale, nous n’accepterons aucune limitation pour ce qui est de la défense de nos intérêts de sécurité », a affirmé le ministre Israélien de la Défense Avigdor Lieberman. « Mais nous ne voulons pas provoquer les Russes, nous avons une ligne de dialogue ouverte au niveau d’officiers supérieurs. Les Russes nous comprennent et le fait est que depuis des années nous avons réussi à éviter les frictions (militaires) avec eux » en Syrie, a ajouté M. Lieberman.


Israël a gardé le silence hier à propos de sa participation au bombardement du 9 avril contre la base aérienne syrienne de Tiyas, près de la ville de Homs, après un article du New York Times affirmant que Tel-Aviv avait bien mené ce raid. Selon le journaliste du New York Times auteur de l’article, Thomas Friedman, les sept Iraniens tués appartenaient à la Force al-Qods, une force...

commentaires (0)

Commentaires (0)