Dernières Infos

Conflit en Ukraine : Le Drian accuse directement la Russie

AFP
23/03/2018

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a accusé vendredi la Russie d'être directement impliquée dans le conflit armé dans l'est de l'Ukraine, la qualifiant de "pays agresseur" et l'exhortant à y assurer un cessez-le-feu.

En visite à Kiev, M. Le Drian a indiqué avoir discuté avec les autorités ukrainiennes du "conflit avec la Russie", sans faire mention des séparatistes prorusses qui contrôlent des parties du territoire dans l'est du pays.
"Sur ce point, je vais être très clair. Dans cette crise, il y a pour nous un pays agresseur et un pays agressé et il n'y a pas d'ambiguïté", a affirmé le chef de la diplomatie française aux côtés de son homologue ukrainien Pavlo Klimkine.

Ces propos d'une fermeté inhabituelle s'inscrivent dans un contexte de rapports très tendus entre Paris et Moscou au vu des multiples contentieux parmi lesquels le conflit en Syrie et l'empoisonnement d'un ex-agent double russe en Angleterre.
"La Russie doit organiser un cessez-le-feu complet et durable, l'organiser sur le terrain et une fois que les conditions de sécurité seront réunies, nous comptons également sur l'Ukraine pour poursuivre la mise en oeuvre des mesures qui relèvent de sa responsabilité", a poursuivi M. Le Drian dont il s'agit de la première visite en Ukraine.

Pour les autorités ukrainiennes, il s'agit de mettre en oeuvre des mesures pour donner davantage d'autonomie aux territoires séparatistes afin de permettre leur retour dans le giron de Kiev, conformément aux accords de paix de Minsk signés en février 2015.

Le conflit armé opposant l'armée ukrainienne à des séparatistes prorusses dans l'est du pays a fait plus de 10.000 morts depuis son déclenchement en 2014. Kiev et l'Occident accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles, ce que Moscou dément farouchement malgré de nombreuses publications de médias sur la présence de ses troupes en Ukraine.

Les accords de paix de Minsk ont permis l'instauration de multiples cessez-le-feu qui ont abouti à une réduction des violences malgré des accrochages sporadiques. Le volet politique des accords est, lui, resté lettre morte, les belligérants se rejetant la responsabilité de cet échec.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Larijani dans une discussion informelle : Les Américains ont commis une erreur stratégique en tuant Soleimani

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants