Campagne électorale

Pharaon plaide pour une entente nationale autour de la stratégie de défense

Michel Pharaon s’adressant à ses partisans hier. Photo ANI

Le ministre d’État à la Planification, Michel Pharaon, a plaidé hier en faveur d’une entente autour de la stratégie nationale de défense en partant du constat que les dangers entourant le Liban vont persister et que seul un accord permanent garantirait la pérennité de l’État et l’avenir des nouvelles générations.
S’exprimant lors du lancement de sa campagne électorale pour le siège grec-catholique de Beyrouth I (Achrafieh-Rmeil-Saïfi-Medawar), dans ses locaux de campagne à Achrafieh, M. Pharaon s’est adressé à ses partisans en ces termes : « Nous voulons un accord sur les armes et sur la stratégie défensive parce que les dangers extérieurs persisteront et que, sans accord durable, il n’y aura pas de garantie pour l’État et pour l’avenir de nos enfants. » « Nous voulons un État qui serve vos intérêts et qui soit régi par la Constitution, le président de la République et les institutions. Nous voulons renforcer l’armée et les appareils de sécurité afin qu’ils puissent nous protéger et faire barrage à toute atteinte à notre liberté et notre démocratie, dans la mesure où celles-ci constituent des lignes rouges à ne pas franchir », a encore dit le ministre. Et d’enchaîner : « Nous voulons un État pétrolier capable de nous sauver de la faillite. Nous voulons voir de vraies réformes. Un État de croissance économique qui assurerait des opportunités d’emploi aux jeunes, qui soit moderne et capable de répondre aux exigences du secteur privé, et en mesure de soutenir l’industrie et le commerce. »
Évoquant la crise des déchets et la lutte contre la corruption, Michel Pharaon a insisté, en outre, sur l’importance de mettre en application la loi portant sur le partenariat entre les secteurs public et privé, entrée en vigueur en septembre 2017. « Seule cette législation pourrait garantir la transparence dans tous les domaines », a-t-il estimé.
M. Pharaon a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance du développement au niveau de la circonscription de Beyrouth I, notant qu’entre 2011 et 2014, certains ministres ont freiné les projets de développement de la région. « Parmi ces plans, deux visant à assurer le courant électrique et l’eau 24 heures sur 24 », a précisé le ministre d’État à la Planification.
Exhortant ses partisans à voter « loin de toute pression », Michel Pharaon a affirmé que « l’esprit des martyrs du 14 Mars est toujours vivace ». « Nous conservons les principes du 14 Mars, garants de l’unité du Liban », a lancé M. Pharaon, appelant les électeurs de Beyrouth I à faire entendre leur voix dans les urnes.


Le ministre d’État à la Planification, Michel Pharaon, a plaidé hier en faveur d’une entente autour de la stratégie nationale de défense en partant du constat que les dangers entourant le Liban vont persister et que seul un accord permanent garantirait la pérennité de l’État et l’avenir des nouvelles générations.
S’exprimant lors du lancement de sa campagne électorale...

commentaires (0)

Commentaires (0)