Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

L'Irak rouvre à Mossoul une banque de crédit immobilier

Pour aider à la reconstruction de Mossoul, une banque de crédit immobilier a rouvert dimanche pour la première fois dans cette cité historique de près de deux millions d'habitants ravagée par les combats contre le groupe Etat islamique (EI).
Fermé en 2014 lors de la prise par les jihadistes de la province de Ninive, dans le nord du pays, l'établissement public avait ensuite été entièrement démoli dans les combats.
Reconstruit, il peut désormais "recevoir les demandes de crédit directement à ses guichets ou via internet", a expliqué à l'AFP son directeur Seif Eddine Mohammad. Il accordera des prêts pour "construire, acheter ou réhabiliter des habitations", a-t-il ajouté.
Environ 21.500 habitations ont été détruites ou grandement endommagées à Mossoul durant la guerre menée par les forces gouvernementales pour chasser les jihadistes de la ville, selon les autorités irakiennes.
Près du cinquième des destructions laissées derrière elles par les violences qui ont ensanglanté l'Irak depuis des années concernent l'habitat, indique de son côté le programme ONU-Habitat en Irak.
Haytham Ahmad, fonctionnaire de 35 ans venu se renseigner sur les conditions d'allocation de prêts, a dit à l'AFP se réjouir de la réouverture de l'établissement. Il a toutefois dénoncé l'absence d'avantages particuliers accordés à la ville, dévastée par trois années d'occupation jihadiste et neuf mois de combats de rue les plus dures des temps modernes.
"Le taux d'intérêt est de 3%, comme c'était le cas auparavant, et personne n'a été dédommagé par l'Etat alors que nous vivons une situation d'exception. Ils auraient au moins pu offrir un taux à 0%", a-t-il affirmé à l'AFP.
Dans de nombreux quartiers de Mossoul, coeur commercial historique du Moyen-Orient, de nombreux habitants se sont toutefois lancés dans des projets de reconstruction, las d'attendre une aide de l'Etat.
Bagdad, dont le budget est grévé par le long effort de guerre contre l'EI, n'a récolté lors d'une récente conférence internationale qu'un tiers des 88 milliards de dollars qu'il estime nécessaire à la reconstruction des maisons et des infrastructures rendues hors d'usage à travers le pays.


Pour aider à la reconstruction de Mossoul, une banque de crédit immobilier a rouvert dimanche pour la première fois dans cette cité historique de près de deux millions d'habitants ravagée par les combats contre le groupe Etat islamique (EI). Fermé en 2014 lors de la prise par les jihadistes de la province de Ninive, dans le nord du pays, l'établissement public avait ensuite été...