X

Moyen Orient et Monde

Quatre « complots » ultrapopulaires dans le monde arabe

Éclairage
15/01/2018

Parmi les théories du complot les plus populaires dans le monde, plusieurs concernent plus ou moins directement le monde arabe. Il en va ainsi des Protocoles des Sages de Sion, qui expliqueraient la création et la politique d'Israël ou des attentats du 11 septembre 2001. Retour sur quatre théories qui connaissent un franc succès parmi les populations arabes.

Les attentats du 11 septembre ont été menés par les Américains et les Israéliens
C'est l'une des théories du complot les plus populaires dans le monde arabe. Les attentats du 11 septembre n'auraient rien à voir avec el-Qaëda mais auraient été pensés et réalisés par les Américains et les Israéliens pour pouvoir justifier leur intervention en Afghanistan et en Irak. De nombreuses « preuves » viennent appuyer cette théorie comme le fait que les juifs travaillant dans les tours jumelles ne se seraient pas rendus sur leur lieu de travail ce jour-là. Il semble impossible pour de nombreux Arabes de croire qu'une organisation ayant un nom arabe et dirigée par un Saoudien aient pu toucher le territoire américain de façon aussi spectaculaire. Il y a ici une forme d'essentialisation des Arabes, considérés non seulement comme d'éternelles victimes mais aussi comme un peuple pas assez développé pour pouvoir déjouer l'intelligence des services secrets américains. Il y a à l'inverse une mythification de la puissance américaine. Il y a enfin un déni total de l'idéologie jihadiste, de ses motivations et de son évolution.

Les printemps arabes ont été fomentés par la CIA et le Mossad
Comment expliquer qu'un événement arabe, fait par les Arabes et contre des dirigeants arabes, aient pu faire l'objet d'autant de rumeurs complotistes aussi populaires dans le monde arabe ? Cette théorie est encore une fois fondée sur des préjugés dévalorisants pour les populations arabes : l'idée qu'elles ne sont pas assez matures pour se rebeller elles-mêmes contre les pouvoirs en place et que les révoltes sont nécessairement le fruit d'une instrumentalisation étrangère. Selon cette théorie, la CIA et le Mossad auraient formé les protestataires et auraient même aidé les islamistes pour permettre aux frères musulmans d'arriver au pouvoir. Il y a encore une fois une mythification du pouvoir américain avec l'idée qu'il serait capable de contrôler des populations entières.

La guerre en Syrie est liée à une question de gaz et de pétrole
La guerre en Syrie a fait l'objet de multitudes de théories du complot alimentées d'ailleurs par le pouvoir en place. La plus propagée est celle qui attribue la cause de la guerre syrienne à des enjeux énergétiques. La théorie, qui a été largement diffusée par les nouveaux médias russes (Russia Today et Sputnik), explique que la guerre syrienne est liée à une décision américaine d'organiser une campagne contre Bachar el-Assad. Le plan aurait été conçu dès 2009, lorsque le Qatar a offert de construire un pipeline qui traverserait l'Arabie saoudite, la Jordanie, la Syrie et la Turquie et que Damas a refusé. Relayée par des personnalités de premier plan comme l'ancien ministre français des Affaires étrangères Roland Dumas, la théorie rappelle que Damas a signé en 2011 avec Téhéran un accord pour la construction d'un gazoduc reliant l'Iran à la Syrie en passant par l'Irak. L'enjeu énergétique n'est pas étranger au conflit syrien, la plupart des pays impliqués étant eux-mêmes des puissances énergétiques concurrentes (Russie, Iran, Qatar, Arabie saoudite). Mais il est très minime comparé aux autres enjeux de la guerre, comme par exemple la guerre par procuration entre l'Arabie saoudite et l'Iran.

L'EI est une création de...
L'EI a probablement reçu la palme en matière de théories du complot ces dernières années. Selon les différentes théories, l'organisation aurait été créée par les Américains et les Israéliens ou par les Iraniens et par le régime syrien. La première thèse prétend notamment qu'Abou Bakr el-Baghdadi serait un juif nommé Simon Elliot. Les jihadistes auraient été formés et financés par la CIA, voire même héliportés sur le territoire syrien pour affaiblir une puissance qui « résiste à Israël ». La théorie permet de faire l'économie d'une plus grande réflexion sur le succès de ce groupe jihadiste dans la région. La seconde thèse est surtout populaire parmi les révolutionnaires syriens. Elle prétend que le régime et les Iraniens ont créé l'EI pour décrédibiliser les manifestations. Si de nombreuses puissances ont effectivement fait indirectement le jeu de l'EI, aucune ne peut être considérée comme créatrice du mouvement.

 

Lire aussi, dans le même dossier

Qu'est-ce qui se cache derrière l'engouement arabe pour les théories du complot ?

La théorie du complot, une arme aux mains des régimes autoritaires arabes

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

gaby sioufi

Issue garantie contre verite. Ils sont innocents de tte faute ou faiblesse. C la faute a plus fort. ????

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

- MEME CHOSE AU LIBAN : QUI TUAIT LES MARTYRS DU 14 MARS ? ET LES HEBETES DU 8 MARS : MAIS ISRAEL OU LE QUATORZE MARS !
- MEME CHOSE EN SYRIE : QUI MASSACRAIT LES MANIFESTANTS PACIFIQUE DU PEUPLE ? ET LA MACHINE ET SES ACCESSOIRES : MAIS ISRAEL ET SES SUPPOTS LES REBELLES DU PEUPLE SYRIEN !

P.S. L,HEBETUDE EST L,ECHO BETE ET ETERNEL DE LA PROPAGANDE MALSAINE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ON SERT A L,HEBETUDE LES PLATS QU,ELLE INGURGITE ET DIGERE LE PLUS FACILEMENT ET LE PLUS BETEMENT ! UN POINT ET C,EST TOUT !

Gros Gnon

Et pourtant elle tourne...

NAUFAL SORAYA

Entre cet article et celui de Julie Kebbi, il semble que l'Orient-Le Jour a bien du mal à trouver des articles de qualité pour remplir ses pages...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué