Rechercher
Rechercher

Liban - Rapports islamo-chrétiens

Raï assistera au Caire à une grande conférence d’al-Azhar sur Jérusalem

L'Université d'al-Azhar, principal centre académique de l'islam sunnite, se prépare à accueillir les 16 et 17 janvier courant, au Caire, une conférence internationale islamo-chrétienne visant à discuter « avec des institutions et des organismes importants » du présent et de l'avenir de la Ville sainte.
Déjà annoncée en juillet dernier après les tensions et les violences des semaines précédentes autour de l'esplanade des Mosquées et des lieux saints musulmans, la conférence aurait dû se tenir en septembre dernier. Après son report, la décision de l'administration américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël a placé à nouveau la Ville sainte au centre des tensions, locales et internationales, contribuant à augmenter l'intérêt pour la conférence promue par l'Université d'al-Azhar. Ont été invités à cet événement, organisé en collaboration avec le Conseil musulman des anciens – organisme sommital de l'institution académique sunnite –, des chercheurs, des hommes politiques et des représentants musulmans et chrétiens.
Le cheikh Ahmad al-Tayyib, grand imam de l'Université d'al-Azhar, s'était déjà confronté avec des experts et des consultants dans le but de fournir à la conférence une marque fortement critique vis-à-vis des choix politiques de l'administration américaine concernant Jérusalem. Pour le moment, parmi les participants, semble confirmée la présence du patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï. L'invitation touche également les trois archevêques de Beyrouth Boulos Matar (maronite), Salim Bustros (grec-catholique) et Élias Audi (grec-orthodoxe), ainsi que le catholicos des arméniens-orthodoxes, Aram Ier.
Le patriarcat maronite a annoncé un voyage en Égypte du patriarche à l'invitation du grand imam Tayyib au cours des jours prévus pour la conférence, une visite qui permettra également au patriarche d'exprimer sa proximité aux chrétiens coptes, la communauté chrétienne la plus touchée par les attentats terroristes perpétrés par les jihadistes.


L'Université d'al-Azhar, principal centre académique de l'islam sunnite, se prépare à accueillir les 16 et 17 janvier courant, au Caire, une conférence internationale islamo-chrétienne visant à discuter « avec des institutions et des organismes importants » du présent et de l'avenir de la Ville sainte.Déjà annoncée en juillet dernier après les tensions et les violences des...

commentaires (2)

Bonne chance à Monseigneur Raï et à tous nos chefs spirituels.

Sarkis Serge Tateossian

00 h 21, le 08 janvier 2018

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Bonne chance à Monseigneur Raï et à tous nos chefs spirituels.

    Sarkis Serge Tateossian

    00 h 21, le 08 janvier 2018

  • Il est d'une grande importance que la communauté chrétienne dans son sens universel (avec ses composantes). suive de très près et participe aux décisions concernant l'avenir de Jérusalem et les lieux saints. Jérusalem, fusionne les énergies spirituelles des trois religions monothéistes, ne peut se permettre d'ignorer une de ces trois, et à ce titre les chrétiens détenteurs des clés des lieux saints ont un rôle et un devoir à accomplir. Une telle conférence contribuera à remettre les acteurs concernés au centre des actions à venir.

    Sarkis Serge Tateossian

    00 h 18, le 08 janvier 2018

Retour en haut