Nos Lecteurs ont la Parole

Nom d’un chien !

Bélinda IBRAHIM
OLJ
04/01/2018

« Les chiens n'ont qu'un défaut : ils croient aux hommes. » Elian-J. Finbert

Je voudrais vous parler d'une amie de rêve. Celle qui est toujours là beau temps, mauvais temps, cet être exquis qui a croisé mon chemin il y a près d'une décennie pour finir par devenir l'ombre de mon ombre. Comme l'aurait dit Brel. Un modèle de don de soi et de tendresse mêlés, et la fidélité incarnée. Elle, c'est mon amie pour la vie puisqu'elle fait partie de mes vraies certitudes, de celles qu'on ne remet jamais en question quoi qu'il arrive. Elle ne connaît pas Judas et ne pratique pas son langage. Elle est là pour me démontrer que l'amour inconditionnel existe. Plus facile à vivre qu'elle, il n'y a pas : elle s'accommode de ce que je veux bien lui donner et fait, d'un petit rien, une fête. Elle jouit de la vie avec espièglerie et m'entraîne dans sa sphère de jeux à l'envi. C'est que la belle dame a de si nombreux atouts qu'on ne peut que succomber à son charme. C'est une femelle de peu de mots et d'aucuns maux. Elle adore la nature et son élément préféré est l'eau. C'est d'ailleurs un pur bonheur que de la voir nager : on dirait un fœtus baignant avec euphorie dans son liquide amniotique. Quant à ses terreurs nocturnes, elles sont jumelles des miennes : les éclairs et le tonnerre lui donnent des tremblements que j'ai du mal à calmer. Déjà que je ne suis pas si rassurée moi-même ! Mais à nous deux, nous finissons par avoir raison des éléments déchaînés qui viennent déranger notre sommeil. Je la réconforte par des caresses sur sa frimousse apeurée. Et puis tout rentre dans l'ordre comme par magie. Elle se remet en boule et se couche au pied de mon lit. Vous l'aurez deviné : elle est ma chienne d'amie, l'exquise compagne qui chemine avec moi sur les sentiers de cette chienne de vie. Mais les chiens ne font malheureusement pas l'unanimité dans le pays où je vis ! Ils appartiennent pourtant à une race à part : celle des « meilleurs amis de l'homme », mais l'inverse n'est malheureusement pas vrai. Certains hommes de mon pays ne sont pas fans de cette espèce et souhaitent même l'exterminer ! Cette mission abjecte sera confiée aux sbires d'une municipalité régie par la barbarie, à des amputés du cœur, des sous-produits humains qui ne connaissent pas l'empathie. En bons fonctionnaires lobotomisés, ils ne sont familiers qu'avec les solutions radicales. En guise d'arsenal, ils opteront pour le poison. Le meilleur rapport mortalité/prix. Ce breuvage qu'ils administreront aux chiens errants qui « dérangent » les alentours. Ils observent la scène en tortionnaires avertis : les chiens s'effondrent l'un après l'autre pris par de violentes contractions. Ils agonisent sous leurs yeux indifférents. Leurs bourreaux les regardent baver et râler sans sourciller. Ils se hâtent même de les jeter dans un fourgon bien avant qu'ils n'aient rendu leur dernier souffle. Pour eux le tour est joué. Ils vont se débarrasser des corps. Mission accomplie. Ils sont fiers. Leur virilité prend du grade. Ce qu'ils ignorent, c'est qu'au pays de toutes les impunités, il est de bon ton de démontrer parfois que la justice est bel et bien là. Cette affaire ayant fait beaucoup de bruit, ça arrangerait tout le monde de donner une leçon (histoire de calmer les esprits) là où politique et confessionnalisme n'auraient pas droit de veto. Les meurtriers des chiens ne sauraient se pavaner en toute tranquillité. Nous espérons vivement qu'ils soient sévèrement jugés. Et qu'une niche à barreaux et aux murs glacials leur servira de sanction. Là où le poison leur sera insufflé à petite dose, le temps d'une vie... Parole de chienne !

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Échec au roi...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué