X

Liban

Le CICR au Liban : 50 ans de présence, et des témoignages édifiants...

Organismes internationaux

Remettre l'histoire du Liban en avant à travers le Comité international de la Croix-Rouge, pour que les Libanais puissent se construire un meilleur avenir, plus paisible.

23/12/2017

Le Comité international de la Croix rouge (CICR) célèbre cette année son cinquantième anniversaire au Liban. Pour marquer l'occasion, le CICR a organisé une exposition photos à Beyt Amir et une campagne sur les médias sociaux intitulée #StoriesOfHumanity.

L'Orient-Le Jour a recueilli les témoignages édifiants de deux personnes qui travaillent depuis plus de trente-cinq ans avec le CICR. Il a également interviewé le chef de délégation au Liban Christophe Martin, arrivé à Beyrouth il y a cinq mois après plusieurs mandats dans les Balkans et en Afrique. « Il est important de marquer ce cinquantième anniversaire pour mettre l'accent sur l'histoire du Liban et sur les péripéties par lesquelles le pays est passé. Car il faut avoir le courage de parler de l'histoire mouvementée du Liban pour pouvoir dépasser les souvenirs de guerre et construire la paix », souligne d'emblée M. Martin.

Exposant le parcours du CICR au Liban, il note qu'avant « d'ouvrir un bureau permanent en 1967 à Beyrouth, le CICR avait ouvert provisoirement une antenne dans la capitale libanaise en 1948, avec l'arrivée des réfugiés palestiniens au Liban ». Et pour donner une idée de la force de déploiement sur le terrain et de la flexibilité du CICR, il rappelle qu'en « 2006, nous sommes passés de quelques personnes au bureau de Beyrouth à une centaine ». Le nombre a ensuite été réduit selon les besoins. « Sur le plan financier, nous avons aussi la même flexibilité. Nous sommes passés d'un budget de quelques millions de francs suisses au Liban avant la crise syrienne à 45 millions actuellement. »

Il relève que le CICR assure une assistance aussi bien aux réfugiés syriens qu'à la communauté hôte. « Nous donnons par exemple des chèques bancaires aux plus vulnérables pour l'achat de produits de première nécessité et nous sommes impliqués dans des projets d'infrastructure relatifs à l'eau. » Il expose aussi le système particulier de financement du CICR : « Chaque chef de mission présente au siège de Genève son budget. Ce sont les banques suisses qui se chargent de prêter la somme au CICR à 0 % d'intérêt en attendant les dons de la communauté internationale », dit-il.

Livrant des détails sur la mission du CICR au Liban, le chef de délégation souligne qu'à « Tripoli, le CICR a mis en place un hôpital chargé de la chirurgie reconstructive, qui accueille des blessés de guerre de toute la région, notamment de Syrie, d'Irak et du Yémen, ainsi que les victimes des accidents graves. C'est le seul hôpital au monde relevant du CICR. Il emploie 35 personnes ».

Le CICR travaille également à l'identification des personnes disparues durant la guerre civile. Pourvue d'une unité d'analyse médico-légale, qui a recueilli des échantillons d'ADN des familles, la Croix-Rouge internationale pourrait ultérieurement identifier les disparus de la guerre si jamais des corps étaient retrouvés.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JE PARTAGE AUSSI !

Irene Said

Un grand BRAVO aux banques suisses qui se chargent de prêter la somme au CICR à 0% en attendant les dons de la communauté internationale !
Merci et Joyeux Noël à Monsieur Christophe Martin !
Irène Saïd

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants