X

Moyen Orient et Monde

L’Iran « dément fermement » fournir des armes aux rebelles

Yémen
OLJ
21/12/2017

L'Iran dément « fermement » les accusations américaines et saoudiennes selon lesquelles il fournirait des armes aux rebelles houthis du Yémen, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, cité hier par l'agence iranienne ISNA.
« Nous n'avons aucune relation d'armement avec le Yémen [...] Nous rejetons l'accusation selon laquelle l'Iran fournit des armes à différents groupes [au Moyen-Orient] et nous la démentons fermement », a affirmé Bahram Ghassemi, selon ISNA.
L'Arabie saoudite avait annoncé mardi avoir intercepté au-dessus de Riyad, pour la deuxième fois en deux mois, un missile balistique tiré par les rebelles yéménites houthis, et a qualifié ce tir d'« irano-houthi ».
Les États-Unis, qui avaient accusé jeudi dernier Téhéran d'avoir fourni à ces rebelles chiites le missile tiré début novembre sur le territoire saoudien, ont affirmé mardi que les houthis étaient « soutenus par l'approvisionnement d'armes sophistiquées par l'Iran, qui menacent la stabilité régionale et prolongent le conflit yéménite ».
Répondant à ces accusations, M. Ghassemi a affirmé que le « blocus » imposé par l'Arabie saoudite et ses alliés arabes engagés militairement au Yémen contre les houthis rendait de toute façon impossible toute livraison d'armes. Si l'Iran fournissait des armes aux houthis, il aurait le « courage de l'annoncer », a-t-il ajouté. « Les armes que les Yéménites possèdent aujourd'hui sont celles qui ont été abandonnées dans les bases militaires du pays par les précédents gouvernements », a-t-il ajouté.

« Conflit invisible »
Parallèlement, la coalition conduite par l'Arabie saoudite au Yémen a mené hier des raids aériens contre des positions rebelles houthis près de Sanaa, un jour après que Riyad a affirmé avoir intercepté un missile tiré par les insurgés. Les raids ont visé un camp rebelle au sud de la capitale yéménite et un autre à l'ouest, ont rapporté des témoins. Onze civils ont été tués et huit autres blessés, a affirmé un chef tribal.
L'agence de presse Saba proche de la rébellion a de son côté affirmé que 38 personnes, dont des femmes et des enfants, avaient été tuées ou blessées dans une série de frappes menées ces dernières heures dans plusieurs secteurs du pays.
Sur le plan politique, le président du Yémen a affirmé hier qu'il n'y aurait pas de dialogue tant que les insurgés ne déposent pas les armes, alors que les appels à un cessez-le-feu se multiplient. « Nous n'avons pas de partenaire avec qui on pourrait parvenir à la paix », a déclaré le président Abed Rabbo Mansour Hadi lors d'une rencontre avec des ambassadeurs dans sa résidence à Riyad. M. Hadi, qui vit en exil, a estimé que le dialogue avec les rebelles était désormais impossible, après le récent meurtre de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, tué par les houthis après que leur alliance eut volé en éclats.
Ces déclarations surviennent alors que des organisations humanitaires et personnalités à travers le monde multiplient les appels et les campagnes en faveur d'un cessez-le-feu immédiat et des négociations de paix au Yémen, dénonçant l'inaction des grandes puissances face à « un conflit invisible ».

Source : AFP

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

LA TABLE RONDE

Je peux affirmer que cest vrai .

L'Iran NPR, ne fourni pas le poisson , elle apprend à pêcher.

Chez nous au Liban débarrassé de ses chaînes du passé, on fabrique plus qu'on importe.
If you get what I mean. ...

Ça a un avantage au moins , on donne la chance aux usurpateurs à réfléchir avant de penser à faire l'erreur fatale.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA PROPAGANDE PERSE QUI PREND LES AUTRES POUR DES IMBECILES DIT QUE LES -SAVONS- HOUTIS FABRIQUENT EUX-MEMES DES MISSILES BALISTIQUES AVEC DE LA MOUSSE POUR BARBUS...

gaby sioufi

nous ne pouvons nous fier a l'un ou l'autre , Iran , arabie saoudite etc...
MAIS AVOUONS QD MEME QUE LES HOUTHIS ont de quoi non seulement fabriquer des missiles- nasrallah dixit - mais en sont PRESQUE a fabriquer la bombe A.
partant de la , SI, on peut ns fier a l'iran.

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

#MaBadnaNsedBouzna

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué