Liban-Israël

Ziad Itani revient sur ses aveux

Ziad Itani, comédien libanais arrêté pour collaboration avec Israël, a nié hier les accusations portées contre lui et est revenu sur ses aveux.
Le premier juge d'instruction militaire, Riad Abou Ghaida, a entendu hier durant trois heures l'artiste, contre qui le commissaire du gouvernement près la Cour militaire, Peter Germanos, avait engagé des poursuites le 29 octobre pour « collaboration avec l'ennemi israélien et possession de drogue ». Le juge Abou Ghaida a demandé d'écouter des témoins et a autorisé M. Itani de rencontrer sa famille.
L'arrestation, le 23 novembre, de l'artiste a provoqué une onde de choc au Liban, notamment dans les milieux culturels, artistiques et politiques. Bien qu'il ait avoué avoir activement surveillé des personnalités politiques pour le compte d'Israël, selon un communiqué de la Sécurité de l'État, l'affaire reste entourée de mystères.


Ziad Itani, comédien libanais arrêté pour collaboration avec Israël, a nié hier les accusations portées contre lui et est revenu sur ses aveux.
Le premier juge d'instruction militaire, Riad Abou Ghaida, a entendu hier durant trois heures l'artiste, contre qui le commissaire du gouvernement près la Cour militaire, Peter Germanos, avait engagé des poursuites le 29 octobre pour...

commentaires (0)

Commentaires (0)