X

Scan TV

Les stars de l’info américaines tombent, l’envers du décor dévoilé

Harcèlement
OLJ
02/12/2017

L'effet Harvey Weinstein fait désormais des ravages au sein des grandes chaînes américaines, avec la chute de la vedette de NBC Matt Lauer après celle de Charlie Rose sur CBS, révélant les coulisses d'un monde sans pitié, dominé par les hommes.
Aux États-Unis, le choc provoqué par les accusations de harcèlement sexuel provenant d'une demi-douzaine de femmes, dont trois se sont plaintes directement à NBC, est énorme, car Matt Lauer, bien plus que Harvey Weinstein ou même Kevin Spacey, y était une figure immensément populaire. « Pour une génération entière de jeunes journalistes de télévision, il représentait le summum, le sommet de la profession », écrivait le journaliste spécialisé de CNN Brian Stelter dans un livre sur les matinales télévisées publié en 2014. Jeudi dernier, Matt Lauer a présenté des excuses publiques, se disant « gêné et honteux ».
Comme pour Charlie Rose, coprésentateur de la matinale de la rivale CBS, les accusations portées contre Matt Lauer ne ressemblent pas à des incidents isolés mais bien à un système, qui a perduré durant des années. Sex toy offert à une collègue avec une note suggestive, convocation d'une collaboratrice dans son bureau pour un rapport sexuel non consenti, pantalon qui tombe aux chevilles pour tenter une approche, les faits allégués vont bien au-delà du simple dérapage.
Dans le cas de Charlie Rose, les huit femmes contactées par le Washington Post avaient évoqué des appels téléphoniques obscènes ou des attouchements. Deux d'entre elles ont aussi rapporté qu'il s'était exhibé nu devant elles.
Il y a quelques mois, les scandales de harcèlement au sein de la chaîne d'information Fox News, qui ont entraîné le départ du PDG Roger Ailes puis du présentateur le plus connu de la station, Bill O'Reilly, dépeignaient, de la même manière, une forme de harcèlement sexuel institutionnalisé. « C'était : tu couches avec moi et je te donne une promotion », a expliqué mercredi la journaliste de NBC Megyn Kelly au sujet de Roger Ailes, qu'elle a longtemps côtoyé à Fox News avant de quitter la chaîne début 2017. Pour Mme Kelly, qui est désormais la plus grande vedette de NBC sur le créneau du matin, la série de scandales en cours marque « l'érosion d'un déséquilibre honteux du pouvoir qui est en place depuis bien trop longtemps ».

Source : AFP

À la une

Retour à la page "Scan TV"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Une lecture régionale du « nœud druze »...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué