X

Culture

Pourquoi il ne faut jamais attendre pour vivre ses rêves et ses passions...

Rencontre

Auteur et cinéaste, Cyril Dion a présenté au Salon du livre francophone son film « Demain », et son nouveau roman, « Imago ».

09/11/2017


Cofondateur avec Pierre Rabhi de l'association Colibris, « un mouvement citoyen pour bâtir des modèles de vie en commun, respectueux de la nature et de l'être humain », comme on peut le lire sur le site, Cyril Dion passe le relais et franchit le pas il y a quelques années et se consacre à l'écriture et à la réalisation. En 2010, commence l'écriture de Demain, et c'est en 2011 que l'actrice Mélanie Laurent se joint à lui pour la réalisation du film. « Je me suis rendu compte que c'était là où j'étais le plus heureux, car, grâce au film, j'avais réussi à avoir plus d'impact que dans les ONG. Demain a été projeté dans plus d'une trentaine de pays, en salles et dans les écoles, et traduit en plusieurs langues, et probablement en arabe, bientôt. »

Quel est le lien entre le livre « Imago » et le film « Demain » ?
C'est la quête de la liberté. Je ne suis pas forcément une personne très positive, mais je suis constructif. Il ne suffit pas, à mon avis, de se lamenter ou de paniquer, mais d'agir. Immédiatement. Dans le film Demain, nous avons parcouru, Mélanie et moi, ainsi qu'une équipe de quatre, dix pays à la recherche de personnes qui proposaient des solutions nouvelles. Pour combattre l'ultralibéralisme et le capitalisme dans lesquels ils sont enfermés et pour éviter la catastrophe planétaire qui nous guette, et qui étouffe la terre, des pionniers ont réinventé le monde à leur façon tant dans le domaine de l'énergie, de l'éducation, de l'agriculture, que dans celui de la démocratie. Pour le livre Imago, il s'agit également de personnes, enfermées dans le conflit israélo-palestinien en quête de leur identité et qui vont retrouver leur liberté ainsi qu'un sens à leur existence.

Quel est le véritable mal de l'humanité ?
Les sociétés contemporaines ne proposent plus de projet intéressant. Et c'est cette absence de sens qui va être captée soit par les capitalistes qui accrochent les gens par le consumérisme, soit les islamistes qui proposent un sens soi-disant religieux. Il faut donc essayer de se relier à la nature et à soi-même pour retrouver l'essence de notre vie que nous avons perdue en cours de route. L'intégrisme n'est autre que la dérive de la foi qui est vite reprise et instrumentalisée par ces groupes de gens. J'essaye soit par mon film, soit par mes ouvrages littéraires de nous reconnecter à notre humanité.

Êtes vous un artiste engagé ?
Je n'aime pas le mot engagé. Je préfère être l'acteur du film et du livre. Être impliqué dans la bonne marche de la terre. Entre 2002 et 2006, j'organisais des congrès israélo-palestiniens : le premier et le second congrès des imams et rabbins pour la paix. Le même jour, j'ai eu l'occasion de rencontrer Mahmoud Darwich et Yasser Arafat à Ramallah, les deux pôles d'une vision palestinienne. J'ai été aussi à Gaza, et j'ai vu la souffrance de près. J'ai découvert qu'on pouvait avoir plein d'idées politiques sur un problème mais quand on le confronte de près, votre vision change totalement.

Quel rôle joue l'empathie dans ce siècle ?
Elle est le remède à tout. En côtoyant de près le problème israélo-palestinien, je suis arrivé à me demander : Et si j'étais dans le même cas que ces personnes, (ne pas avoir d'emploi, vivre dans la misère, être humilié tous les jours...) qu'aurais-je fait ? Il est très facile d'émettre des jugements – parfois faux – de loin. Il est plus difficile d'avoir de l'empathie parce qu'après tout, nous sommes tous des humains. Si je ne suis pas capable de comprendre ces personnes qui me ressemblent au final, alors je ne pourrais jamais être partie prenante de la solution. Car à mon avis l'Occident est grandement responsable de ce conflit. Au lieu de mettre de l'huile sur le feu, il leur suffit de bien le comprendre pour le résoudre. Pour le film Demain, nous comprenons aussi que le manque d'empathie pour toutes les espèces vivantes (bêtes et plantes) a contribué à la disparition de ces espèces-là.

Que signifie exactement Imago et s'applique-t-il au film « Demain » ?
La terre est une petite boule, perdue dans un espace sidéral et astral. Elle est notre seule maison et l'humain est en train d'en faire un champ de ruines que ce soit les batailles qu'il entreprend contre la nature ou celles économiques et guerrières contre l'homme. Nous avons tous besoin d'artistes, et de bons médias qui comprennent ce qui se joue dans l'air et qui puissent canaliser cette voix et l'exprimer. J'ai intitulé mon livre Imago parce que cela fait à la fois référence à la transformation et à l'imaginaire. Ainsi, le papillon serait l'imago de la chenille. Pour Edgar Morin, nous avons tous besoin d'être ces cellules imaginales qui permettent de faire sortir le papillon du cocon, métaphore de la métamorphose de la société. Ce que je propose donc dans mon livre et dans mon film, c'est de créer un nouvel imaginaire (qui s'est perdu avec les nouvelles technologies invasives) qui initierait des créations nouvelles et permettrait la métamorphose de la société où l'homme conscient serait donc l'imago de l'homme ignorant.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La réconciliation Frangié-Geagea : une dimension morale et une convergence d’intérêts

Commentaire de Anthony SAMRANI

Il y a le feu dans la maison Saoud

Un peu plus de Médéa AZOURI

Dans ma bulle

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

N’oubliez pas les femmes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué